-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des dizaines de parkings sauvages éradiqués à Alger

Des dizaines de parkings sauvages éradiqués à Alger

C’est une véritable chasse aux parkingueurs illicites qui se poursuit toujours dans la capitale après un an de son lancement. Il était temps de passer à l’action après de longues années.

Les parkings noirs de la capitale font l’objet, depuis le début de l’an dernier, d’un grand plan de nettoyage lancé par la Sûreté d’Alger qui, dès cette année, veut en finir avec un phénomène des plus « populaires » d’Alger.

Les éléments de la Sûreté d’Alger ont déjà démantelé près de 1 000 parkings noirs en un an (entre janvier 2016 et début janvier 2017) dans le cadre du grand plan de nettoyage des lieux sauvages. Lancé en grande pompe en janvier 2016, le grand plan de nettoyage des quartiers d’Alger des parkings noirs a dû mobiliser plus de 300 policiers pour une mission spéciale qui consiste à démanteler plus de 1 500 parkings sauvages recensés à Alger.

Sur le terrain, la traque des policiers contre les parkingueurs illicites est systématiquement quotidienne. Que ce soit dans les quartiers, les espaces publics, dans les coins les plus reculés de la capitale et jusqu’aux petites localités, la chasse contre les parkings noirs a pris une grande dimension de la part des policiers.

Ces derniers visent à mettre fin au phénomène des parkings sauvages qui a longtemps sévi à Alger, depuis sa première apparition qui remonte à la fin des années 90. Selon un communiqué datant d’hier de la cellule de communication de la Sûreté d’Alger, 51 parkings illicites ont été éradiqués et 54 personnes ont été arrêtées rien qu’entre le 23 décembre et le 8 janvier.

Entre les mois d’août et septembre 2016, les policiers d’Alger avaient démantelé près de 270 parkings sauvages et interpellé 266 personnes qui utilisaient illégalement ces lieux à des fins financières. La traque contre les personnes qui détournent les aires de stationnement à leur profit et qui, par la suite, exercent leur diktat sur les automobilistes, va s’étaler sur la longueur de l’année, a affirmé la Sûreté d’Alger.

Durant un an, le grand plan de nettoyage lancé par la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA) contre les parkings noirs à Alger a donné ses fruits. La chasse à l’homme impulsée par les policiers a permis d’interpeller plus de 1 100 personnes et, surtout, de sécuriser les automobilistes qui, souvent, font l’objet d’agressions commises par certains parkingueurs.

Le plan que la Sûreté d’Alger a lancé, appelé « Eradication totale des parkings sauvages », pour lequel plus de 300 policiers sont mobilisés avec des grands moyens, a été grandement salué par les algérois, eux qui sont les premières victimes de cette pratique illégale. Souvent lorsqu’ils refusent de payer le prix pour pouvoir stationner leurs véhicules, de nombreux citoyens ont été violemment agressés par certains parkingueurs.

Certains des parkingueurs sont des repris de justice, et sont armés ; ils ont déjà un triste registre des agressions contre des automobilistes. Plusieurs cas ont été signalés durant l’année passée. C’est l’exemple à Ouled Fayet lorsqu’un jeune automobiliste a été poignardé par trois jeunes qui exploitaient un parking noir sans autorisation de l’APC.

Le motif de cette agression n’est autre que le refus de l’automobiliste de payer une somme de 100 DA fixée par lesdits parkingueurs. Des cas similaires surviennent souvent où des jeunes parkingueurs utilisent, parfois, des gourdins et des barres en fer pour faire peur aux automobilistes qui refusent de payer le stationnement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email