-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des clients et Hyundai victimes d’escroquerie

Des clients et Hyundai victimes d’escroquerie

Le concessionnaire automobile Hyundai a été victime d’une grosse affaire d’escroquerie, dans laquelle deux femmes employées à l’agence de Birkhadem, qui ont agi avec la complicité d’un acolyte, sont accusées de ventes fictives de 29 véhicules et camions.

Certains clients victimes ont versé jusqu’à 625 millions de centimes sans voir, à ce jour, leur voiture. Ce sont près de 46 milliards de centimes qui seraient ainsi dérobés par les deux femmes et leur acolyte.

Des véhicules fictivement vendus, sans documents de base et sans la moindre connaissance du gestionnaire de l’agence Hyundai. Voilà ce que l’enquête des gendarmes a dévoilé.

Trois jeunes escrocs notoires, dont deux femmes travaillant à l’agence Hyundai de Birkhadem à Alger, ont été arrêtés, il y a quelques jours, par les gendarmes de la brigade de Birkhadem dans le cadre d’une grosse affaire d’arnaque dans laquelle 29 clients, en plus du concessionnaire Hyundai, furent victimes.

Selon le Commandement de la Gendarmerie nationale, tout a commencé le 10 avril dernier lorsqu’une personne, victime, s’est présentée à la brigade de Gendarmerie de Birkhadem pour déposer plainte contre le dénommé L. M qui, selon ses propos, l’a arnaquée dans le cadre d’un achat de véhicule auprès de l’agence Hyundai de Birkhadem.

En effet la victime, comme beaucoup de dizaines d’autres, voulait acquérir rapidement une voiture de marque Hyundai et éviter des mois d’attente comme c’est le cas chez les concessionnaires. Et c’est à partir de là que l’escroc, L. M, a abordé sa victime en lui promettant une intervention rapide auprès de l’agence Hyundai de Birkhadem pour avoir son véhicule en quelques jours seulement.

Et pour gagner sa confiance et surtout avoir l’argent rapidement, le présumé escroc a expliqué à sa victime qu’il connaissait des personnes bien placées dans cette agence qui vont lui faciliter l’acquisition du véhicule en un temps record.

Une fois que la victime a versé l’argent à L. M, comme c’est le cas des dizaines d’autres, deux femmes complices, les dénommées F. S et A. T, qui travaillent à l’agence de Hyundai de Birkhadem, s’occupaient du reste.

La mission de ces deux femmes était la préparation d’émission de reçus des demandes de véhicules et camions des clients victimes, la signature et l’estampille marquée avec le cachet de l’agence Hyundai de Birkhadem.

Toutefois, et c’est le plus important, les deux employées S. F et A. T, avec la complicité du L. M, ont toujours évité de faire des documents de base des clients (des fichiers obligatoires qui déterminent les noms des acheteurs, les marques des voitures ou camions vendus) et ce, pour cacher au gestionnaire de l’agence les opérations de ventes des véhicules et camions.

Ce dernier n’était pas au courant des fraudes des deux employées ni même des ventes de 29 véhicules et camions, ajoute le Commandement de la Gendarmerie nationale.

Avec cette arnaque, les trois présumés fraudeurs ont touché de grosses sommes d’argent versées par leurs clients qui n’ont, à ce jour, pas vu leurs véhicules. En tout, les gendarmes enquêteurs de la brigade de Birkhadem ont recensé 29 victimes, en attendant d’autres, tandis que la somme globale versée par les victimes est estimée à 45 milliards et 926 millions de centimes. 

Au cours de leurs investigations, les gendarmes ont réussi à récupérer seulement 600 millions suite à des perquisitions des domiciles des présumés escrocs L. M, S. F et A. T. L’enquête a dévoilé, en outre, que dans chaque opération fraudeuse les trois présumés escrocs touchaient entre 122 et 625 millions de centimes, selon le prix du véhicule.

Aussi, l’enquête a localisé les types de véhicules proposés par les fraudeurs, entre autres Hyundai i10 Hatcback GL dont le prix dépasse les 160 millions de centimes, Hyundai i10 Sedan GL 1.2 et Hyundai Accent RB 4 portes dont le prix dépasse les 190 millions de centimes, cela sans citer d’autres types et camions dont les prix dépassent les 600 millions de centimes.

Les fraudeurs ont été présentés hier devant le procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Raïs, a expliqué le Commandement de la Gendarmerie nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email