Des centaines ont contracté le coronavirus  : Les effectifs des soignants amoindris  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Des centaines ont contracté le coronavirus  : Les effectifs des soignants amoindris 

Des centaines ont contracté le coronavirus  : Les effectifs des soignants amoindris 

En première ligne contre le coronavirus depuis deux ans, le personnel soignant est appelé, encore une fois, au front pour faire face à la quatrième vague du coronavirus. Une vague qui se caractérise par la propagation rapide du très contagieux Omicron et, par ricochet, l’augmentation des hospitalisations. Très exposé, on compte de plus en plus de cas parmi le personnel soignant, qui se trouve contraint de laisser son poste pour une durée. Une situation qui ne va pas être sans conséquences sur la continuité du service. 

Dans les établissements de santé, on déplore de plus en plus de contaminations au coronavirus parmi le personnel soignant. Les services dédiés à la Covid-19 affichent complet dans plusieurs établissements de santé à travers le territoire national. Une situation qui inquiète le personnel soignant, lui aussi touché de plein fouet par cette pandémie. Plus de 20 000 contaminations et 446 décès ont été enregistrés, selon les précisions du Dr Lyès Merabet, président du Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP). Ce dernier déplore la situation dans laquelle se trouve le personnel de santé. «Depuis le début de la pandémie, les équipes médicales sont éprouvées physiquement et psychologiquement. Elles sont gravement impactées», a-t-il affirmé dans sa déclaration à la radio nationale. 

Selon lui, les effectifs se retrouvent amoindris, d’autant que le personnel malade est mis en situation d’arrêt de travail ou en confinement, donc ne pouvant pas assurer le service. Une situation qui impacte directement le fonctionnement des services hospitaliers, principalement ceux dédiés à la Covid-19.  

C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé le Dr Djamila Ait Yahia, chef du service Covid-19 au CHU de Douéra à Alger. Elle n’a pas caché ses appréhensions : «Nous n’arrivons plus à gérer les gardes. Nous avons des problèmes suite à l’absence de médecins et d’infirmiers confirmés positifs à la Covid-19. Lorsque dans une garde où il y a trois médecins, deux sont malades et un seul gère la garde, ça fait peur !» 

A ce rythme, un manque de personnel soignant risque de se poser les jours à venir, comme cela est arrivé dans plusieurs pays du monde, à l’instar de la France où les autorités sanitaires ont dû autoriser des membres du personnel de santé positifs au coronavirus à travailler pour faire face à l’afflux de malades en raison de la propagation du variant Omicron. Des conditions ont cependant été posées. En effet, ces derniers devront être asymptomatiques ou présentant des symptômes très légers, en sus d’être complètement vaccinés. 

Le même scénario est-il envisageable en Algérie ? Pour l’instant non, mais avec la propagation rapide du variant Omicron et l’augmentation des contaminations parmi les soignants, cette éventualité n’est pas à écarter. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email