-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des carences «gérables»

Des carences «gérables»

La rentrée scolaire s’est effectuée hier sans beaucoup de couacs à Béjaïa. Dans certains établissements, il y a des carences qui peuvent être éliminées avec le temps. Ce sont toujours les vieux problèmes qui ressurgissent chaque année.

Retard dans la réfection des écoles primaires dû en partie au manque de moyens dont disposent les APC, manque d’eau potable, toitures non étanches, surcharge des classes, absence de clôtures dans quelques établissements, retard dans la réception des nouveaux projets de nature à diminuer la pression sur certains établissements, manque d’encadrement administratif par endroits et déficit en enseignants dans d’autres, etc. Mais il est trop tôt pour en tirer des conclusions.

Car des mesures sont prises pour régler ces problèmes. Il faudrait attendre au moins deux semaines pour pouvoir dresser un bilan de la rentrée. Des syndicats comme le CLA nous ont affirmé qu’une réunion du bureau de wilaya sera tenue dans les jours à venir au sujet de la rentrée et un communiqué de presse sera rendu public.

Même chose du côté du SETE/FNTE/UGTA, une réunion du bureau de wilaya est programmée pour aujourd’hui et un conseil de wilaya vers la fin de semaine ou le week-end prochain. Ainsi, s’agissant des couacs, les parents d’élèves de l’école primaire d’Ighil Larbâa dans la commune de Barbacha ont retenu leurs enfants à la maison hier pour protester contre les mauvaises conditions dans lesquelles se trouve l’établissement.

Ce dernier manque de tout pas de clôture, pas d’eau potable, travaux de peinture non effectués, toitures non étanches, cantine non opérationnelle, etc. Au CEM Naceria (II) c’est le problème de la surcharge des classes qui est posé. C’est le cas aussi au lycée Ibn Sina du chef-lieu, la surcharge des classes touche notamment les classes de 1re AS.

Plus de 40 élèves dans chaque classe. Ailleurs, « la rentrée scolaire s’est déroulée dans des conditions normales », nous dit-on. Concernant la rentrée officielle, celle-ci s’est déroulée au lycée de la route de Sétif. Les autorités de wilaya se sont rendues sur les lieux pour donner le coup d’envoi de la rentrée. En, matière de chiffres, la wilaya de Béjaïa compte 194 621 élèves cette année dans les trois cycles. Parmi ces derniers, il y a 97 170 élèves dans le cycle primaire répartis en 4 115 divisions dans 518 écoles et groupes scolaires à travers la wilaya.

Le cycle moyen compte 59 683 élèves scolarisés dans 156 collèges. Le cycle secondaire, 37 668 lycéens, dont 15 913 candidats au baccalauréat, sont scolarisés dans 56 lycées que compte la wilaya. Deux lycées ont ouvert leurs portes pour la première fois à Sid-Ali Labher et Aït Smaïl. Les élèves et établissements sont encadrés et gérés par 19 975 fonctionnaires tous corps confondus.

La prime de scolarité, sera accordée cette année à 28 307 élèves. Hier, les élèves ont eu droit à des listes de fournitures scolaires et les listes des livres à acheter. Des enseignants ont dispensé des exercices et la première leçon du programme. D’autres ont effectué des révisions.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email