-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des candidats au Bac contaminés par la Covid-19 à l’Est du pays

Des candidats au Bac contaminés par la Covid-19 à l’Est du pays
Des candidats contaminés en quarantaine

Plusieurs cas de contamination par la covid-19 ont été enregistrés parmi les surveillants et candidats au baccalauréat، à travers quelques wilayas de l’Est du pays. Sept cas à Batna, deux à Constantine et un à Skikda, selon des recoupements d’informations recueillies.

Dans la capitale des Aurès, un chef de centre d’examen et un surveillant ont été testés positifs, selon une source proche de la direction de l’éducation de la wilaya, laquelle précise en outre que les deux fonctionnaires ont été aussitôt remplacés. La même source annonce que cinq candidats à l’ultime examen du palier éducatif ont été isolé, chacun dans une salle en raison de soupçons de leur atteinte par le coronavirus. Des échantillons prélevés par des équipes médicales mobilisées sur les lieux attendent la confirmation du laboratoire d’analyse.

La direction de l’éducation de la capitale de l’Est  a, pour sa part, annoncé officiellement que parmi deux candidats soupçonnés de porter le virus, l’un d’eux, originaire de la localité de Hamma Bouziane، à une vingtaine de kilomètres au Nord de la ville de Constantine, a été confirmé positif sur la base des résultats parvenus avant-hier, lundi, en fin de journée. Au moment où les résultats du test concernant le deuxième candidat n’ont pas encore été délivrés par l’annexe constantinoise de l’institut Pasteur.

A Skikda, le cas de contamination d’un candidat à Flifla à l’Est de la wilaya côtière a été officiellement confirmé, apprend-on, par ailleurs.

Tous les candidats contaminés avaient été placés en « quarantaine » a-t-on annoncé ici et là.

A Constantine, « les deux candidats avaient été isolés et mis dans des conditions similaires à celles auxquels sont soumis leurs camarades », a précisé, hier, le directeur de l’éducation, lequel a ajouté que le suivi et l’identification de ces cas dénote de l’efficacité du protocole sanitaire mis en place par les autorités de la wilaya en collaboration avec ses services sanitaires.

Des médecins et des paramédicaux ont été mobilisés au niveau de tous les centres d’examen, où des mesures sanitaires strictes sont prises à l’entrée, avec levée de température et utilisation du gel hydro alcoolique, durant le déroulement des épreuves et à la sortie des établissements, où des agents veuillent sur le respect de la distanciation physique et sur le port de bavettes.

Un communiqué du ministère de l’Education nationale avait annoncé, au second jour des épreuves, un total de 22 contaminations enregistrées dans les centres d’examen  à travers le territoire national.

Sur un autre volet, des cas de fraude ont été rapportés dans quelques wilayas. A Batna, trois candidats ont été pris en flagrant délit avec leurs portables munis de bluetooth, précise une source digne de foi.

Au troisième jour des épreuves, les candidats dans leur ensemble semblaient plutôt satisfaits des sujets, après la difficile épreuve de la veille, où nombre d’entre eux découragés,  avaient commencé à douter qu’ils décrocheraient le sésame. En effet, plusieurs candidats avaient presque perdu espoir de poursuivre avec le même enthousiasme l’examen, en raison de la difficulté, disaient-ils, des deux sujets des mathématiques auquel beaucoup d’entre eux « ne s’y attendait pas », contrairement au premier jour, où la majorité des  prétendants avaient qualifié les sujets de très abordables, allant jusqu’à dire : « qu’en raison de la covid-19, il allaient être gâtés par le ministère de l’Education », dixit un père d’une candidate à l’examen pour la seconde fois.

A noter que le taux d’absentéisme enregistré à travers le pays a était qualifié d’important, notamment chez les candidats libres où la proportion des récalcitrants avoisinerait les 20%.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email