-- -- -- / -- -- --
Culture

Des amateurs dans la cour des grands

Des amateurs dans la cour des grands

En participant aux ateliers de formation au cinéma : scénario, image et son, lors de la deuxième édition du Festival d’Annaba du film méditerranéen jusqu’au jour d’aujourd’hui, de jeunes amateurs visent une carrière professionnelle.

Chérifa Nouaouria s’est inscrite à l’atelier de rédaction du scénario d’un documentaire, cette technicienne supérieure en comptabilité et finances assure avoir déjà eu une première expérience de scénariste en signant les scénarios des courts métrages Net’s lovers sur les relations au travers le web, El Assa oua El Kadar (le Bâton et le destin) et Chayatine el djin oua el ins (Les démons des génies et des hommes).

Ce dernier, Chérifa entend le réécrire pour le transformer en scénario pour un long métrage sur la magie, le charlatanisme et leur impact sur les vies de certaines personnes, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

De son côté, Sabri Kahl Erras, photographe et informaticien, affirme avoir signé un partenariat avec une société de production de Souk Ahras et le studio du réalisateur tunisien Hamza Messaoudi pour la co-production de la série Sohba ghir dardjine diffusée durant le ramadhan passé par plusieurs chaînes tunisiennes. Sabri a également signé Echabah (le Fantôme) et El Beit El Maskoune (La maison hantée) sur les phénomènes surnaturels.

Il est aussi le réalisateur et le personnage central d’un court métrage El Amal (L’espoir) de cinq minutes évoquant le stress du travail. Quant à Hassane Chayeb, il a renoué avec la photographie, la passion de son enfance, après la fin de ses études universitaires en économie.

Il a notamment suivi des formations en photographie, en audiovisuel et sur le logiciel de traitement d’image Photoshop. En 2014, deux de ses photos sont retenues au Salon international du Festival du printemps touristique El Guettar en Tunisie.

Il a participé au Salon des photographes de l’Est dans le cadre de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe 2015. En février 2016, il a obtenu le 3e prix au salon international de la photographie du Monastir en Tunisie.

Il a également décroché le premier prix de la meilleure photo documentaire à Alger. Et il participe au Festival d’Annaba du film méditerranéen (FAFM) par le film programmé en hors compétition Hob echaytane (Amour du diable) d’Abderahmane Harath.

Ces ateliers, initiés avec le concours du Festival international du film amateur de Kélibia en Tunisie, seront clôturés par la remise de diplômes aux participants et la distinction de la délégation tunisienne. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email