-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des Algériens maltraités aux frontières tunisiennes

Des Algériens maltraités aux frontières tunisiennes

Les vieilles pratiques ont la peau dure. Comme au début des années 1990, en pleine guerre contre le terrorisme islamiste, les Algériens, lorsqu’ils voyageaient en Tunisie, étaient considérés comme des pestiférés par les autorités de ce pays. En réalité par tous les voisins alors. Et cette pratique, qu’on croyait révolue, est aujourd’hui revenue au grand jour.
Des Algériens sont expulsés de Tunisie sans aucune explication ou raison apparente. Les cas sont en train de se multiplier à une vitesse inquiétante. Selon des Des douaniers ou policiers demandent des pots-de-vin pour faciliter leur entrée sur le territoire tunisien.

Selon le député chargé de la communauté algérienne établie à l’étranger, Noureddine Belmedah, la Tunisie refuse l’accès aux Algériens à son territoire notamment à  ceux arrivant des pays européens. Une affirmation à laquelle le député de l’émigration avait rajouté plusieurs exemples d’Algériens refoulés aux frontières tunisiennes. En effet, c’est sur son compte Facebook que le député chargé de l’émigration, Noureddine Belmedah, a publié, ce vendredi, dans la soirée, plusieurs informations faisant état du refus des autorités aéroportuaires de laisser entrer des Algériens sur son territoire.

La publication du député est marquée par cette terrible affirmation : «La Tunisie refuse l’entrée des Algériens sur son sol», écrit le député au début de sa publication. Cette dernière est, par la suite, étayée par de nombreux exemples de ressortissants algériens qui ont été refoulés par les représentants de l’Etat tunisien. Belmedah a également exprimé son indignation en rapportant que des Algériens souffrent de «comportements méprisants de la part de la police des frontières tunisiennes» car, selon le député, plusieurs Algériens ont subi ce qu’il a qualifié de «mépris» suite à leur arrivée au niveau de l’entrée du sol tunisien, mais aussi dans certains aéroports internationaux où «les compagnies aériennes ont empêché des Algériens d’embarquer du pays de leur résidence vers la Tunisie».
Le député a également donné l’exemple d’un ressortissant algérien qui réside en Pologne. Ce dernier aurait été refoulé «alors qu’il était en possession de tous les documents qui attestent de sa réservation dans un hôtel pour passer les vacances en Tunisie. Il a été expulsé à bord du même bateau qu’il avait emprunté depuis Gênes, en Italie, après son refus de donner un pot-de-vin à un policier tunisien».

Deux autres Algériens, selon le député, l’un détenteur d’un passeport américain et l’autre d’un passeport britannique, ont été refoulés depuis l’aéroport de Carthage dans les vols qui ont suivi le leur, et ce sans donner d’explication. Aussi, le député avait conseillé les Algériens de «ne pas se rendre en Tunisie jusqu’à l’ouverture des frontières», et ce «afin de ne pas être victimes d’expulsion ou d’interdiction d’embarquer».

Il semblerait que le geste des touristes algériens, qui avaient envahi les plages tunisiennes au plus fort moment de la désaffection des touristes étrangers et sauvé ainsi le secteur du tourisme du naufrage quatre années de suite ait été oublié ainsi que l’aide précieuse de l’Armée nationale aux frontières, qui a empêché l’infiltration de nombreux groupes terroristes alors que la Tunisie était presque à genoux et a failli tomber dans l’escarcelle intégriste, et enfin il semblerait que ce pays ait oublié les aides financières accordés par l’Etat algérien. Tout cela est parti en fumée. Chaque année, la Tunisie engendre une hausse de près de 15% concernant le nombre de visiteurs algériens.
D’ailleurs, l’Algérie constitue le plus important contingent de touristes pour la Tunisie, bien devant certains pays européens ou arabes. Ce chiffre a atteint presque les 3 millions de visiteurs en 2018. En 2019, les Tunisiens avaient complètement changé de comportement envers les touristes algériens, après le retour des Européens.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email