-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Des algériennes dénoncent le harcèlement sur Twitter

Des algériennes dénoncent le harcèlement sur Twitter

Une nouvelle campagne contre le harcèlement morale et sexuel contre les femmes a été lancée sur les réseaux sociaux où plusieurs algériennes victimes de harcèlement témoignent via un hashtag #لن_أحمي_المتحرشين_بعد_اليوم (je ne protègerai plus les harceleurs) a déferlé sur les réseaux sociaux.

Derrière ce hashtag, des milliers de femmes ont brisé la loi du silence, lancée par des jeunes qui militantes féministes,  l’initiative suggère aux internautes de raconter leurs expériences s’ils avaient déjà été harcelés ou agressés sexuellement.
Cet hashtag semble avoir libéré la parole de nombreuses internautes partageant leur histoire pour la première fois. Au total, le tweet avait récolté plus de 25.000 commentaires en faisant le trending topic sur Twitter.

Mais cette campagne dérange plus d’un sur les réseaux sociaux, car plusieurs personnes ont signalé les pages facebook et twitter de la campagne pour “discours haineux”, ce qui a conduit à la dispartition de la premiere page facebook de la campagne avec 10.300 abonnés.

Selon une militante, « “il y a quand même un peu cette idée qui circule que si les choses n’avancent pas aussi vite (en matière de lutte contre le harcèlement, ndlr), c’est parce que les victimes elles-mêmes n’en parlent pas suffisamment ». La déferlante de témoignages sur Twitter, « pour moi, c’est la preuve du contraire. Il suffit qu’on leur offre les moyens d’en parler » conclut la militante.

Cette semaine encore, une jeune femme a publié une vidéo où elle affirme avoir été victime d’agression physique et verbale pour avoir fait une séance de sport durant le mois de Ramadan, cette vidéo a fait le buzz sur les réseaux sociaux en Algérie, amassant plus de 500 000 vues sur les différentes plateformes.

« Je voudrais savoir s’il est haram de faire du sport une heure avant le maghreb ou pas », demande sur la vidéo la jeune femme, voilée et non identifiée. « Parce que là je suis sortie faire mon footing comme d’habitude une heure avant le maghreb, un jeune est passé à côté de moi et m’a frappée de façon vulgaire et il m’a crié dessus “ta place est dans la cuisine », relatait la jeune femme, visiblement ébranlée par l’agression.

Un appel à sortir courir entre femmes samedi 9 juin à la sablette en soutien à la jeune femme agressée la semaine dernière a été lancé sur les réseaux sociaux afin de revendiquer le droit légitime des femmes à sortir et faire du sport sans être agressées physiquement ou verbalement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email