-- -- -- / -- -- --
Culture

Dernier regard sur la défunte Seloua au Palais de la culture

Dernier regard sur la défunte Seloua au Palais de la culture

Un dernier hommage a été rendu vendredi matin au Palais de la Culture Moufdi Zakaria à Alger à la défunte chanteuse populaire du genre “Hawzi” Fettouma Lemitti , connue sous le nom d’artiste de “Saloua”, décédée jeudi à Blida à l’âge de 86 ans des suites d’un accident vasculaire cérébral(AVC).

Plusieurs personnalités, à leur tête la ministre de la Culture et des Arts, Wafaa Chaalal, des artistes, de fans et des membres de sa famille ont jeté un dernier sur la dépouille de la défunte.

S’exprimant à l’occasion, la ministre a fait part de sa tristesse quant à la disparition d’une sommité artistique qui a grandement contribué dans la culture algérienne en Algérie et l’étranger.

Saloua avait débuté sa carrière en 1952 à la radio-Alger comme animatrice d’une émission destinée aux enfants; et ce, avant de se rendre à Paris. Ensuite, elle est devenue l’animatrice de la première émission dédiée aux femmes arabes à la radio française.

Elle enregistre son premier titre en 1962 “Lalla Amina” qui sera classé troisième des ventes de la célèbre maison de disque Pathé Marconi.

Sa voix d’exception et sa culture musicale lui permettront de se perfectionner et percer dans la chanson. Au lendemain de l’indépendance, Saloua a collaboré avec Mahboub Bati et Boudjemia Merzak qui deviendra son époux.

Elle est également connue pour avoir animé la première version de l’émission “Alhan wa Chabab” avec Maâti Bachir. Son talent dans l’interprétation du hawzi l’a imposé comme la digne héritière de Fadhila Dziria après son décès.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email