La revue El Djeïch : L’Algérie, un acteur majeur sur l’échiquier international  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

La revue El Djeïch : L’Algérie, un acteur majeur sur l’échiquier international 

La revue El Djeïch : L’Algérie, un acteur majeur sur l’échiquier international 

Les évènements importants ayant marqué l’actualité ces derniers jours apportent la preuve de la place prestigieuse que la nouvelle Algérie occupe sur la scène régionale et internationale ainsi que sa stature en tant que puissance régionale, mais également comme acteur essentiel à l’échelle internationale, a souligné la revue El DjeïchEl Djeïch Revue de l'Armée nationale populaire fondée en juillet 1963 dans son dernier numéro. 

Sous le titre « Algérie: place prestigieuse à l’échelle régionale et internationale », la revue mentionne dans son éditorial que « sur la voie tracée par des millions de nos valeureux Chouhada avec leur sang pur, et dont nous évoquons les exploits au mois de mars de chaque année, afin que leur héroïsme soit le phare qui guide les générations successives, la nouvelle Algérie réalise de précieux progrès tant sur le plan interne qu’externe ».

A cet effet, la publication relève que d' »importants évènements ont marqué l’actualité ces derniers jours, apportant la preuve de la place prestigieuse qu’elle occupe sur la scène régionale et internationale ainsi que sa stature, non seulement en tant que puissance régionale, mais également comme acteur essentiel à l’échelle internationale ».

Elle rappelle à ce titre que « le premier événement à dimension mondiale par excellence est l’accueil par notre pays des travaux du 7ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz qui a été véritablement le sommet des grands défis, en ce qu’il s’est tenu dans une conjoncture caractérisée par les tensions géopolitiques et les difficultés économiques que traverse le monde ».

Pour la revue cet événement « reflète la position prestigieuse de l’Algérie et sa fiabilité avérée sur la scène énergétique mondiale et lui confère la qualité d’acteur effectif pour ce qui est de garantir la sécurité énergétique mondiale, outre le fait de disposer de hautes qualifications et d’une vaste expérience qui lui permettent de jouer un rôle de premier plan en tant que partenaire important dans le domaine ».

En ce sens, la même source note que le Sommet d’Alger a été « un succès à tous les points de vue et à tous les niveaux, surtout en ce qui concerne l’impératif de consolider cet outil face aux défis énergétiques mondiaux actuels, dans un monde qui connaît des mutations continues et accélérées ». 

La publication a ainsi repris le discours de clôture prononcé par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans lequel il a déclaré : « nous avons réitéré notre engagement à conforter la place de notre Forum en tant que tribune de dialogue et de coopération régionale et internationale qui attire aujourd’hui de nouveaux membres, tout en insistant sur les droits souverains des pays membres sur leurs ressources gazières et notre rôle prépondérant en matière de soutien au développement durable et à la sécurité énergétique mondiale en accord avec les objectifs des Nations unies ». 

Revenant sur l’inauguration de Djamaâ El Djazaïr par le président de la République, l’éditorial d’El Djeïch relève « toute la symbolique du choix du lieu et de la période, en tant qu’édifice religieux, culturel et civilisationnel, qui contribuera à l’enracinement de l’identité nationale et à la consolidation de l’unité et de l’immunité de la nation algérienne, outre son rôle central de pôle rassembleur et de lieu de rayonnement de la pensée modérée dont la portée dépassera les frontières de la patrie ».

En outre, la revue a fait observer que « les réalisations de la nouvelle Algérie dans la concrétisation de la stratégie globale de développement durable dans ses dimensions sociale, économique, culturelle et 

environnementale, ainsi que dans le renforcement de sa position en tant qu’acteur régional et international actif, s’accompagnent d’efforts acharnés déployés par l’Armée nationale populaire, tant au niveau de la préparation au combat pour assurer la disponibilité opérationnelle des unités du corps de bataille ».

A ce titre, la publication a rappelé que le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, « veille personnellement à la supervision de l’exécution des exercices tactiques à balles réelles dans les différentes Régions militaires, dont le dernier en date a été l’exercice +Tempête du Hoggar 2024+, dans la 6e RM, qui a été exécuté avec professionnalisme et compétence « .

Elle a mis également l’accent sur le renforcement des liens de coopération avec les forces armées des pays frères et amis, citant les visites du général d’armée au Royaume d’Arabie saoudite, en République du Rwanda et à l’Etat du Qatar. 

Ces visites « témoignent clairement des ambitions des hautes autorités à promouvoir les mécanismes de coopération militaire entre nos Armées et constituent une opportunité que nous saisirons pour l’échange des points de vue sur les questions d’intérêt commun », a rappelé la revue en reprenant les propos du Général d’Armée Saïd Chanegriha, soulignant qu’elles constituent aussi « une étape importante sur la voie de la concertation que nous parcourons ensemble pour le développement de nos relations et la consolidation de notre coopération, afin de la hisser au niveau des aspirations des dirigeants de nos pays respectifs, dans la perspective de relever les défis sécuritaires actuels avec l’efficacité et l’efficience requises ». 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email