-- -- -- / -- -- --
Nationale

Derdouri opposée à la privatisation d’Algérie Télécom

Derdouri opposée à la privatisation d’Algérie Télécom

La ministre des Technologies de l’information et de la Communication, Fatima Zohra Derdouri, a affirmé qu’elle était opposée à l’ouverture du capital d’Algérie Télecom aux privés y compris les étrangers.
“Chaque pays doit avoir un opérateur national, qui lui soit propre, pour des raisons de sécurité et de souveraineté”, a-t-elle dit dimanche à Alger, précisant que l’Etat algérien est opposé à la privatisation d’Algérie Télecom.
La ministre a également annoncé que la généralisation du service universel de télécommunications à travers toutes les wilayas enclavées et les zones sahariennes, est prévue pour le premier semestre de 2015 au plus tard.

La ministre qui était l’invitée du Forum El Moudjahid a assuré que le service universel des télécommunications intégrera les zones difficile d’accès, en affirmant que l’amélioration des services publics des télécommunications reste une des priorités des pouvoirs publics et que l’Etat entend soutenir Algérie Télécom par l’intégration de toutes les zones difficiles du pays au programme de service universel des télécommunications .

« Le service universel de télécommunications permettra aux populations des zones reculées d’accéder aux services internet et à la téléphonie », a-t-elle souligné en précisant que tous les opérateurs de la téléphonie sont concernés par la réalisation de ce projet en affirmant que le coût de cet investissement incombe à l’Etat.

Quant au lancement de la 4G, la ministre a affirmé qu’elle est prévue pour la fin 2015, en jugeant que ce service est devenu une nécessité, sauf qu’elle sera destinée dans un premier temps à des clients précis tels les entreprises. Mme Derdouri a ajouté que son département est en quête d’opérateurs pour la réalisation de ce projet et que pour le moment aucun nom n’est en vue.

« Le marché est ouvert à tous les partenaires nationaux et étrangers qui souhaiteraient investir en Algérie selon le cahier de charge et la législation algérienne », a-t-elle tenu à préciser.

La ministre a admis la faiblesse du service 3G et non disponibilité dans la plupart des wilayas, en affirmant que le projet n’est qu’à sa deuxième année et que les résultats se préciseront à partir de la troisième année. Elle a toutefois promis que ce service sera disponible dans les 48 wilayas à partir de 2015.

A propos des services d’Algérie Télécom octroyés aux clients, la ministre l’a qualifié « d’acceptables » et que son ministère œuvre pour l’améliorer davantage. Elle a toutefois reconnu les problèmes fréquents liés à la connexion Internet, en soulignant la nécessité de doter chaque poste de services de maintenance pour un rétablissement rapide de la connexion.

La ministre a démenti par ailleurs les informations rapportées par certains titres de la presse nationale, selon laquelle le directeur général d’Algérie Poste, Mahloul, aurait été limogé. Il n’y a aucune décision officielle le concernant. « Mais cela peut arriver à chaque responsable y compris moi-même », a-t-elle répliqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email