-- -- -- / -- -- --
Nationale

Depuis Aïn Defla : Le patron de l’UGTA fustige les alarmistes

Depuis Aïn Defla : Le patron de l’UGTA fustige les alarmistes

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, a dénoncé hier à Aïn Defla les propos démesurés sur les conditions socio-économiques vécues par le pays, fustigeant les parties tenant un discours alarmiste.

« D’aucuns exagèrent en parlant de crise, un vocable utilisé à tout bout de champ », a soutenu Sidi Saïd à l’ouverture des travaux du 6e congrès de wilaya de cette centrale syndicale ouverts à l’Office des établissements de jeunes (ODEJ).

Il a relevé que les préoccupations doivent plus porter sur la manière de préserver les postes d’emploi et d’augmenter le pouvoir d’achat des travailleurs.

« A ma connaissance, aucune pénurie de produits de première nécessité n’est enregistrée et les gens s’approvisionnent le plus normalement du monde », a-t-il ajouté, faisant remarquer que « comparativement à la période relative au terrorisme, biens des avancées ont été réalisées ».

Le SG de l’UGTA a, par ailleurs, soutenu qu’en sus de la prise en charge des préoccupations socioprofessionnelles des travailleurs, la sauvegarde de la république et de la stabilité du pays constituait la mission principale de la centrale syndicale.

« La sauvegarde de la république et de la stabilité du pays constitue assurément la mission principale de l’UGTA », a-t-il martelé, n’hésitant pas à assimiler les syndicalistes à des soldats de la République.

Sidi Saïd a, dans ce contexte, noté qu’en dépit du fait qu’ils soient d’obédiences politiques multiples, le souci d’œuvrer à la stabilité du pays n’en constitue pas moins le dénominateur commun des syndicalistes.

Il a relevé qu’en ce contexte régional et mondial caractérisé par des tensions multiformes, la mobilisation des travailleurs doit monter d’un cran en vue de déjouer toute tentative d’immixtion dans les affaires intérieures du pays.

« Il est clair que de nos jours, l’invasion traditionnelle basée sur la force militaire à laquelle recouraient les grandes puissances aux 18e et 19e siècles n’a presque plus droit de cité mais, sous prétexte de sauvegarde des droits de l’homme, ces dernières n’hésitent pas à fourrer leur nez dans les affaires internes des pays, d’où la nécessité de faire preuve de davantage de mobilisation et de vigilance », a-t-il préconisé.

Evoquant la centrale syndicale, il a noté que celle-ci a opéré une mue, passant de la phase consistant à formuler des doléances à celle de force de propositions dans les domaines touchant les volets sociaux et économiques de manière particulière.

Le patron de l’UGTA a, dans ce cadre, mis en exergue le rôle du dialogue et la concertation entre les différents intervenants sur la scène nationale comme étant les seuls moyens à même d’assurer la réussite de toute démarche visant au développement du pays.

Evoquant la Charte relative au Partenariat Public-Privé signée récemment, il a soutenu que cette action vise à renforcer l’économie nationale, se réjouissant que la cérémonie y afférente se soit déroulée au siège de la centrale syndicale.

Les travaux du 6e congrès de wilaya de l’UGTA d’Aïn Defla ont été marqués par le renouvellement de la confiance des syndicalistes au responsable sortant de cette organisation syndicale. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email