-- -- -- / -- -- --
Nationale

Dépôt de plainte contre un délégué d’El Islah à Ali Mendjeli

Dépôt de plainte contre un délégué d’El Islah à Ali Mendjeli

Si le scrutin s’est déroulé dans son ensemble dans des conditions qualifiées de sereines, il n’en demeure pas moins que la représentation locale de la Haute Instance de surveillance des élections a été destinataire d’une cinquantaine de réclamations dont la plus grave concernait un acte de violence dont a été victime un chef de centre à la ville nouvelle Ali-Mendjeli.

Ce dernier a apprend-on auprès de la représentation de Derbal, reçu un coup de tête de la part du représentant de la formation d’El Islah ; il a été admis à l’hôpital Dr Abdelkader- Bencharif où il a été constaté une fracture du nez. La victime a déposé plainte, apprend-on par ailleurs.

Autre constat fait cette fois-ci par les délégués des partis en lice, des erreurs administratives que ces derniers incombent à la direction de la réglementation et de l’administration générale, dont la plus importante est à en croire les représentants des partis en lice, le non-affichage au niveau de certains centres des listes des délégués des formations devant prendre part à l’opération électorale jusqu’au dépouillement, où dans certains cas certains militants se sont retrouvés sans badge.

Rappelons que la direction des transports a contribué à l’opération en optant pour la gratuité des transports collectifs (tramway et bus), une quinzaine de bus ont été réquisitionnés pour la circonstance, dont une dizaine mis sur l’axe Constantine – Ali Mendjeli.

Si à l’intérieur des bureaux de vote les dépassements enregistrés par la HIISE ont été qualifiés de minimes, à l’extérieur, l’affichage anarchique n’a laissé personne indifférent.

En effet, certains partis à l’image du PT, du MPA, du RND ou encore du FFS se sont lancés, la veille à une course effrénée à l’affichage anarchique. Murs, enceintes publicitaires de particuliers ou autres panneaux d’affichage ont été placardés de listes des candidats des formations citées, faisant fi de toutes les règles définies.

Le wali a toutefois laissé entendre au cours d’une intervention sur les ondes de la chaîne radiophonique locale que l’opération de nettoiement des lieux sera entamé dès aujourd’hui (samedi), précisant en outre qu’une importante somme d’argent sera dépensée pour venir à bout des autocollants placés un peu partout par les représentants des partis en lice.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email