Dénonçant la sauvagerie israélienne: Manifestation à Barcelone appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Dénonçant la sauvagerie israélienne: Manifestation à Barcelone appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Dénonçant la sauvagerie israélienne: Manifestation à Barcelone appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Des milliers de personnes dont des algériens ont pris part ce samedi ce soir à Barcelone, la ville touristique de la côte nord-est de l’Espagne (506 km de Madrid) à une manifestation pour dénoncer les crimes des forces d’occupation sionistes contre la population civile palestinienne à Gaza et en Cisjordanie tout en appelant à un cessez-le-feu immédiat.

Les manifestants au nombre de 20 000 selon les organisateurs ont sillonné, sous un cordon sécuritaire, le centre-ville de Barcelone en bifurquant par la plaça Catalunya l’emblématique site de la capitale catalane et l’attraction de millions de touristes venus du monde entier notamment en cette période des fêtes de fin d’année.

C’était justement une occasion pour ces touristes d’être les témoins du traditionnel engagement des espagnoles en faveur de la cause palestinienne dont les habitants de Gaza principalement subissent depuis le 7 octobre dernier un génocide sans précèdent depuis la seconde guerre mondiale perpétré par l’occupant israélien.

Un seul monde, un seule peuple. Cessez-le-feu maintenant.

Organisée par des ONGONG Une organisation non gouvernementale (ONG) est une association à but non lucratif, d'intérêt public, qui ne relève ni de l'État, ni d'institutions internationales de défense de droits de l’homme, des syndicats, et des associations d’étudiant et du parti de gauche et des militants indépendantistes, la manifestation est la plus imposante depuis le début de l’agression israélienne, de l’avis de nombreux témoins.

Les manifestants ont brandi des drapeaux palestiniens et scandé des slogans appelant à mettre fin au génocide qui se déroule à Gaza et à la reconnaissance du droit du peuple palestinien pour l’autodétermination. « Israël, tueur des Palestiniens », « Du fleuve à la mer, la Palestine vaincra », « la prison pour Netanyahou » et « Liberté pour la Palestine », ont entonné les marcheurs.

« Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour dénoncer les crimes sauvages d’Israël en Palestine », a affirmé au Jeune Indépendant Esteban Rodriguez, 47 ans enseignant, ajoutant qu’il « est essentiel que la communauté internationale punisse Israël pour ce génocide prémédité contre des femmes et des enfants ».

Imposante marche

A côté de lui, David, 19 ans, étudiant à l’institut des beaux-arts, a souligné que jamais il ne pensait voir dans les réseaux sociaux des images et des vidéos des atrocités insoutenables perpétrées par Israël contre des enfants, des femmes à Gaza. «Nous grandissons avec un choc qui démontre la réalité d’Israël et qu’on n’est pas prêt d’oublier de sitôt », a-t-il dit en distribuant des brochures consacrées à la lutte du peuple palestinien contre le colonialisme israélien depuis 1947.

Pour Estela, jeune militante de 20 ans du parti communiste espagnol (Podemos) le drame à Gaza est « surréaliste ». Selon elle, « de nombreux espagnols ont plus que jamais pris conscience de la réalité quotidienne du peuple palestinien et surtout de la propagande fallacieuse d’Israël ».

C’est l’avis partagé par Javier, 65 ans retraité de la société des transports de la ville (TMB) qui souligne que « les Etats-Unis sont les véritables commanditaires des massacres de Gaza et sont le vrai obstacle à l’adhésion des palestiniens à leur indépendance ».

Yassine, jeune étudiant algérien de 23 ans en économie établi à Barcelone depuis deux ans, a fait observer que la manifestation de samedi a rassemblé plus de monde que d’habitude.
 » J’ai participé à deux manifestations auparavant à Barcelone, et je peux vous assurer que celle-ci est la plus imposante en terme de participation, de slogans et de diversité des courants présents », a-t-il dit au Jeune Indépendant. D’autres algériens étaient présents à cette manifestations des étudiants, des travailleurs et des artistes.

Cette mobilisation qui s’est achevée sans heurts, fait suite à de nombreuses manifestations qui se sont déroulées dans le pays notamment à Madrid, Valence, Séville, Cordoba, Saragosse, Bilbao et Gérone depuis le 10 octobre. Elles font partie des vagues de protestations dans le monde contre le génocide en cours à Gaza et l’incapacité de la communauté internationale à imposer un cessez-le-feu permanent.

Il convient de signaler que la municipalité de Barcelone avait décidé récemment, « la suspension des relations avec Israël, jusqu’à ce qu’il y ait un cessez-le-feu permanent à Gaza et le respect des droits fondamentaux du peuple palestinien ».

De son côté, le premier ministre espagnole Pedro Sanchez avait demandé à la communauté internationale, en particulier l’Union Européenne de prendre une décision sur la reconnaissance de l’État palestinien faute de quoi l’Espagne la reconnaitra de manière unilatérale.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email