L'Algérie compte 44,6 millions d'habitants à janvier 2021 – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

L’Algérie compte 44,6 millions d’habitants à janvier 2021

L’Algérie compte 44,6 millions d’habitants à janvier 2021

Le nombre d’habitants de l’Algérie est passé à 44,6 millions au 1er janvier 2021 contre 44,3 millions au 1er juillet 2020, a indiqué  l’Office national des statistiques (ONS).

L’année 2020 a enregistré 992.000 naissances vivantes, 236.000 décès et 283.000 mariages, indiquent les données statistiques de l’ONS.

L’office souligne que 2020 a été marquée par un recul des naissances vivantes sous le seuil d’un million de naissances pour la première fois depuis 2014, une augmentation « significative » des décès, et par la poursuite du recul des mariages depuis six ans.

L’accroissement naturel enregistré durant l’année a atteint 756.000 personnes, soit un taux de 1,71%. Ce dernier continue sa tendance baissière enclenchée depuis 2017, « avec un rythme plus prononcé en 2020 », ajoute l’ONS expliquant cette baisse par l’augmentation « conséquente » des décès, auquel s’associe le recul des naissances.

A ce rythme de croissance de l’année 2020, la population résidente totale atteindrait 45,4 millions au 1er janvier 2022, selon les prévisions de l’Office.

La répartition par sexe des habitants de l’Algérie au 1er janvier 2021, fait ressortir une légère prédominance de la population masculine qui représente 50,7 % de la population totale.

Selon l’office, le recul des naissances vivantes sous le seuil d’un million de naissances pour la première fois depuis 2014, a affecté le taux brut de natalité qui est passé de 23,80 pour mille en 2019 à 22,42 pour mille en 2020.

Cette tendance baissière a également caractérisé le niveau de fécondité, puisque son indicateur conjoncturel est passé de 3,0 enfants par femme à 2,9 enfants par femmes durant la même période de comparaison.

Le taux brut de nuptialité poursuit ainsi sa décroissance, passant de 7,26 pour mille à 6,41 pour mille, soit le même niveau observé au début des années 2000, relève encore l’organisme des statistiques.

En effet, « l’évolution de la population âgée de 20 à 34 ans (population ou se contracte 80% des mariages), fait ressortir une régression du volume de celle-ci d’une allure assez visible a partir de 2015, laquelle la population est passée de 10,997 millions à 10,427 millions entre 2015 et 2020 », détaille l’organisme Quant à la mortalité générale, l’office note que l’année 2020 a enregistré 236.000 décès contre 198.000 décès en 2019, en augmentation de 38.000 décès. Le taux brut de mortalité est passé ainsi de 4,55 pour mille à 5,33 pour mille. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email