-- -- -- / -- -- --
Nationale

Démantèlement d’un réseau transnational de drogue

Démantèlement d’un réseau transnational de drogue

Un important réseau international de trafic de cannabis activant aux frontières ouest et est du pays, voire du Maroc jusqu’en Tunisie et en Libye en passant par l’Algérie, vient d’être démantelé par la section de recherches de Relizane, rapporte la Gendarmerie nationale. Cette opération a permis l’arrestation de deux trafiquants, les dénommés L. M et F. H. âgés respectivement de 46 et 34 ans, et la saisie de 37 quintaux de cannabis, précise la Gendarmerie nationale.

Ce réseau transnational a adopté une nouvelle technique jamais employée jusqu’à présent : il utilise des camions-citernes de transport des carburants pour acheminer de grosses quantités de kif traité à partir du Maroc en passant par l’Algérie jusqu’en Libye et en Tunisie. D’après la gendarmerie, c’est suite à des informations judicieuses faisant état du passage sur la voie rapide est-ouest d’un camion-citerne de carburant dans lequel une importante quantité de drogue était dissimulée que le coup de filet a eu lieu.

En effet, c’est à partir de là que les gendarmes se sont déployés sur le long de l’autoroute Est-Ouest, notamment sur l’axe Mascara-Relizane, pour localiser le convoi. Le dispositif, explique la gendarmerie, a été mis en place dès les premières heures de la matinée d’avant-hier où plusieurs escadrons de sécurité routière (ESR) ont été déployés sur plusieurs kilomètres le long de l’autoroute.

Quelques heures après, vers 11 heures, les gendarmes ont reçu des informations faisant état de la présence d’un camion suspect au niveau de la station-service de Yellal. Dépêchés sur les lieux, les gendarmes ont effectivement repéré l’engin signalé. Des gendarmes en tenue civile ont été alors déployés à la station tandis que d’autres, en patrouille, guettaient chaque mouvement suspect autour du camion. A noter que le conducteur du véhicule en question a relevé le capot afin de faire croire à une panne. Le temps passe.

A 22h15, les gendarmes, après plusieurs heures de surveillance, ont enfin aperçu un autre individu qui s’est approché du camion-citerne avant de monter dedans et d’allumer le moteur et de démarrer. Une voiture légère appartenant au réseau accompagna le camion. C’est ainsi que les gendarmes ont été contraints de suivre de plus près le camion qui roulait sur l’autoroute Est-Ouest. Le conducteur du camion a pris la direction d’Alger où il avait rendez-vous avec d’autres acolytes. Après quelques dizaines de minutes, les gendarmes mobilisés au niveau du barrage fixe à Belaâssel ont sommé le chauffeur du camion de serrer à droite et de s’arrêter. C’était le moment de passer à l’action.

Les deux trafiquants qui se trouvaient à bord du camion-citerne et du véhicule léger qui l’escortait ont été appréhendés sur place et emmenés au siège de la brigade territoriale de Relizane. En fouillant l’engin, les gendarmes ont découvert 145 colis bourrés de cannabis et cachés dans des barils de carburant. La prise est qualifiée d’importante par la gendarmerie qui rappelle, aussi, que cette grande quantité de drogue était destinée à être acheminée vers la Tunisie et la Libye. Toutefois, la vigilance des gendarmes a permis, une nouvelle fois, de mettre en échec les plans machiavéliques des réseaux de drogue.

Ces derniers, qui viennent d’adopter ce nouveau mode opératoire qui consiste à utiliser des camions-citernes de transport de carburants, tentent d’acheminer des quantités de cannabis vers les pays du Maghreb avant que ces drogues n’atteignent le Moyen-Orient pour finir, souvent, entre les mains des groupes terroristes de Daâch et d’Al Qaïda. Suite à cette prise, une enquête a été ouverte par les gendarmes en vue d’interpeller les têtes du réseau qui, elles, agissent dans l’Oranie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email