-- -- -- / -- -- --
Nationale

Démantèlement d’un réseau transfrontalier de faux billets

Démantèlement d’un réseau transfrontalier de faux billets

On dénombre plus de 30 000 Algériens victimes, en 2017, d’escroquerie. Le préjudice subi se chiffre à des centaines de milliards de centimes. Parmi ces victimes, des hommes d’affaires, des chefs d’entreprises, des entrepreneurs et des banquiers.

Un réseau transfrontalier de trafic de faux billets agissant à partir d’Alger, dont font partie trois Algériens et quatre ressortissants africains, vient d’être démantelé suite à une enquête approfondie suivie d’une opération menée par les policiers enquêteurs de la Sûreté de daïra de Dar El Beida, a annoncé ce mardi la Sûreté de wilaya d’Alger. Selon cette dernière, les sept faussaires présumés ont subtilisé 2,3 milliards de centimes à trois victimes (dénombrées durant l’enquête). Comment les faussaires escroquaient-ils leurs victimes ? Selon la Sûreté d’Alger, ce réseau criminel spécialisé dans le trafic de faux billets ciblait particulièrement des personnes riches. Les faussaires proposaient de grosses sommes en devises à leurs victimes contre des montants en dinars sur la base du taux de change officiel, mais en réalité ils utilisaient des méthodes frauduleuses.

En effet, les trafiquants utilisaient souvent des faux billets en devises qu’ils remettaient à leurs victimes. L’autre méthode consistait à injecter de l’argent dans le compte bancaire des victimes en monnaie étrangère et à le retirer dans un délai n’excédant pas trois jours, en utilisant de faux noms et de fausses identités d’étrangers n’ayant pas de résidence permanente en Algérie. Donc, les quatre ressortissants africains arrêtés dans le cadre de cette affaire se sont appropriés plusieurs identités d’autres ressortissants africains qui n’ont jamais mis les pieds en Algérie. Les investigations menées par les policiers de Dar El Beida ont démontré également que les faussaires se partageaient les rôles dans chaque affaire d’escroquerie visant un homme d’affaires. Lorsqu’une nouvelle victime se présentait pour une transaction financière, avec des valises pleines d’argent en monnaie nationale, les escrocs commençaient leur sale œuvre. Le premier homme d’affaires victime des agissements du réseau a perdu 187 millions de centimes, le deuxième a remis 1, 4 milliard de centimes aux escrocs, croyant qu’il allait recevoir l’équivalent en devises, et la troisième victime a été escroquée par le même groupe criminel pour un montant de 800 millions de centimes, a indiqué la Sûreté d’Alger.

Après un suivi approfondi et l’exploitation de toutes les données permettant de recueillir des preuves, et en vertu d’un mandat de perquisition des maisons des suspects, le réseau criminel a été démantelé avant-hier et les sept faussaires arrêtés ont été confrontés à tous les actes qui leurs sont attribués. Ils ont fini par avouer leurs forfaits en relatant aux enquêteurs leurs méthodes d’escroquerie. Enfin, la Sûreté d’Alger a indiqué que les sept faussaires ont été présentés hier au procureur de la République pour examen de leurs dossiers.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email