-- -- -- / -- -- --
Nationale

Démantèlement d’un réseau de trafic au port d’Alger

Démantèlement d’un réseau de trafic au port d’Alger

Comme rapporté en exclusivité par le Jeune Indépendant dans son édition d’avant-hier, quinze individus dont un importateur, des transitaires et des employés au port d’Alger viennent d’être arrêtés par les éléments de la Police des frontières (PAF).

Le réseau de trafic a tenté d’introduire sur le marché algérien un gros lot de pièces de rechange automobile, et ce à partir de la Chine. Deux conteneurs bourrés de pièces contrefaites pour automobile ont été saisis par la PAF, tandis que 15 individus ont été interpellés suite aux investigations des enquêteurs de la DGSN.

Comme rapporté en exclusivité par le Jeune Indépendant dans son édition d’avant-hier, quinze individus dont un importateur, des transitaires et des employés au port d’Alger viennent d’être arrêtés par les éléments de la Police des frontières (PAF) dans le cadre d’une vaste enquête sur l’importation des pièces de rechange contrefaites. Selon un communiqué de la cellule de communication de la DGSN (Direction générale de la Sûreté nationale), deux conteneurs chargés de pièces de rechange automobile ont été saisis lors de cette opération.

Toujours d’après la Sûreté nationale, les quinze mis en cause impliqués dans cette affaire ont réussi, dans un premier temps et avec des documents falsifiés, de faire sortir les deux conteneurs à destination de Ain M’lila, sise dans la wilaya d’Oum El Bouaghi.

Ici, les présumés escrocs ont gardé le lot des pièces détachées des véhicules dans un entrepôt pour faire écouler sur le marché la marchandise contrefaite. Sur ce plan, la DGSN a expliqué que les pièces de rechange en question posaient un sérieux danger pour les utilisateurs, au cas où ce lot de marchandise contrefaite arriverait à être vendu sur le marché.

Fort heureusement, la vigilance des éléments de la PAF a permis de déjouer le plan diabolique du réseau et, par la même occasion, d’éviter le pire aux utilisateurs. Le communiqué de la DGSN a indiqué, par ailleurs, qu’une de ses équipes s’est déplacée dans l’entrepôt clandestin du réseau afin de mener des expertises sur les pièces de rechange importées de Chine.

Ici, les enquêteurs ont dépisté la trace de la marchandise avant de faire l’expertise sur le lot en question. Les preuves scientifiques, souligne la DGSN, ont démontré d’une part, que les pièces détachées étaient contrefaites et présentent une véritable menace pour les utilisateurs.

D’autre part, la DGSN a affirmé que les quinze escrocs qui appartiennent tous au même réseau de trafic et de commercialisation des pièces détachées ont été interpellés à Ain M’lila.

Ces derniers ont été présentés hier devant le Procureur de la République près la Cour d’Alger, où ils ont été placés sous mandat de dépôt pour trafic de la pièce détachée automobile contrefaite, constitution d’un réseau de malfrats et importation illégale de marchandises contrefaites, conclut le communiqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email