Déformation des propos du président du Parlement sud-coréen: Séoul démasque Rabat – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Déformation des propos du président du Parlement sud-coréen: Séoul démasque Rabat

Déformation des propos du président du Parlement sud-coréen:  Séoul démasque Rabat
Un coup de poignard dans le dos

Encore un incident après que Rabat a altéré les déclarations du président du Parlement sud-coréen. C’est devenu une tradition connue de tous les milieux diplomatiques et consulaires.

Le Maroc profite, à chaque fois, de la visite d’une délégation d’officiels étrangers sur son territoire pour déformer leurs propos et leurs déclarations sur le Sahara occidental.

Une ignominie ridicule, une pratique honteuse et provocatrice de la part d’un Etat qui prend ses chimères pour des réalités, notamment lorsqu’il s’agit de la question sahraouie. Ces incidents se sont multipliés depuis deux ou trois ans et ont provoqué des réactions tranchées, dont les plus connues sont celles de Berlin, des Pays-Bas et de l’Italie.

Le dernier incident en date a été signalé jeudi 18 janvier et a provoqué une vive protestation de Séoul contre les déclarations trompeuses et déformées du président du Parlement sud-coréen sur la question du Sahara occidental, qui a achevé une visite au Maroc.

Dans un communiqué du ministère coréen des Affaires étrangères, diffusé le même jour, Séoul a souligné « avoir appris que la Chambre des conseillers et la Chambre des représentants marocaines ont publié leurs communiqués de presse faisant référence à une déclaration que le président du Parlement coréen n’avait jamais faite ».

En conséquence, la partie coréenne a immédiatement demandé au Maroc de supprimer la partie incorrecte, tout en faisant savoir explicitement qu’elle surveillait si la partie marocaine avait apporté ou non la correction.

Le gouvernement coréen et l’Assemblée nationale coréenne ont également affirmé « leur ferme soutien aux efforts des Nations unies pour parvenir à une solution pacifique à la question du Sahara occidental, et leur espoir de parvenir à une solution rapide et durable à travers le dialogue entre les parties dans le cadre de Nations unies », souligne encore le même communiqué.

Suite à ces avertissements stricts et fermes de la partie coréenne, les autorités marocaines ont supprimé les paragraphes et les clips faux et inquiétants, dans lesquels elle impute au haut responsable sud-coréen le soutien au plan d’annexion dit d’autonomie du Sahara occidental.

Pour la Corée du Sud,  le Makhzen, comme c’est l’usage, profite des visites d’officiels étrangers pour solliciter des déclarations appuyant les thèses marocaines ».

Si la mendicité n’aboutit pas, il recourt toujours à la distorsion et à la tromperie, et cette fois, cela vient des deux Chambres du Parlement, qui ont également montré qu’elles sont loin des valeurs de droit, de vérité et de morale, estiment des commentateurs  sud coréens en réaction aux agissements du régime marocain.

Le Maroc n’est pas à son premier impair de manipulation des propos des responsables étrangers au sujet de la question du Sahara Occidental. En mars 2018, le chef de la diplomatie serbe avait dénoncé la manipulation des médias marocains qui avaient modifié ses propos sur ce dossier.
Dans un communiqué officiel, le ministère serbe des Affaires étrangères avait, lui aussi, réitéré la position de la Serbie en droite ligne avec le «respect du droit international» pour le règlement du plus vieux conflit en Afrique.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email