-- -- -- / -- -- --
Nationale

Découvertes de plusieurs corps en trois jours

Découvertes de plusieurs corps en trois jours

En l’espace de trois jours, les gendarmes de différentes brigades territoriales ont découvert, au moins, quatre corps, tous en états de décomposition très avancée.

Certaines personnes dont on a découvert leurs corps portées disparues depuis des mois, a signalé la Gendarmerie nationale dans un communiqué. Plusieurs pistes ne sont pas écartées, dont celles du meurtre, sont envisagées. Les enquêtes des gendarmes, déjà lancées, détermineront les circonstances de leur mort.
Avant-hier, le corps du nommé (K.C.), âgé de 63 ans, porté disparu depuis deux mois, a été découvert dans un état de décomposition avancée dans un puits à la commune de Stidia (Mostaganem). La dépouille mortelle a été déposée à la morgue de l’hôpital de Mostaganem. Une enquête a été ouverte par la brigade de la Gendarmerie nationale de Stidia, a affirmé la Gendarmerie nationale.

Par ailleurs, un autre corps, cette fois celui d’une personne de sexe masculin, a été découvert dans un état de décomposition avancée flottant à la surface au large de la plage de Bouzedjar près de l’île Habibes (Ain-Temouchent). La dépouille mortelle a été déposée à la morgue de l’hôpital d’Aïn-Témouchent. Une enquête a été ouverte par la brigade de Gendarmerie nationale de Bouzedjar pour déterminer l’origine de la mort de la personne.
A Biskra, et durant la journée d’avant-hier, ici le corps d’un quadragénaire a été découvert par les gendarmes à environ
1 km au Sud de la ville de Ouled-Djellal (Biskra). La dépouille mortelle a été déposée à la morgue de l’établissement sanitaire d’Ouled-Djellal. Une enquête a été ouverte par la brigade de la Gendarmerie nationale d’Ouled-Djellal pour diligenter cette énième découverte.

A Alger, les gendarmes de la brigade d’El-Achour ont présenté devant M. le procureur de la République près le tribunal de Cheraga, le nommé (A.Y) âgé de 23 ans, pour homicide volontaire avec préméditation, dont a été victime un jeune de 22 ans, ayant demeuré à El-Achour. Il a été placé sous mandat de dépôt.Suite à un différend survenu au boulevard principal de la localité d’El-Achour, le mis en cause a asséné à la victime un coup de couteau mortel au thorax, avant de prendre la fuite. La dépouille mortelle a été déposée à la morgue de l’hôpital de Douéra. Les recherches entreprises par les gendarmes de la dite brigade ont abouti à l’interpellation de l’auteur du crime, au centre-ville de Draria.

Elle a tué son époux durant son sommeil

Une femme âgée de 41 ans, s’est présentée à la brigade de la Gendarmerie nationale d’El-Ghomri, pour aviser avoir assassiné son époux, âgé de 40 ans, le même jour à 3 heures du matin, lorsqu’il était endormi à l’intérieur du domicile conjugal à la commune de Sedjerara (Mascara).

Elle a précisé qu’elle a agi de la sorte suite à un différend l’ayant opposé à son époux dans la soirée du 29 juillet 2016 et profitant de son sommeil elle lui a asséné dix coups de couteau mortel au thorax, avant de prendre la fuite, en l’abandonnant sur les lieux. Le corps de la victime a été déposé à la morgue de l’hôpital de Mohammedia. Une enquête a été ouverte par la brigade de la Gendarmerie nationale d’El-Ghomri.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email