Décision historique: L’Espagne reconnait officiellement la Palestine – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Décision historique: L’Espagne reconnait officiellement la Palestine

Décision historique: L’Espagne reconnait officiellement la Palestine
Le PM espagnol s'exprimant en direct à la nation

C’est une décision historique qui a été prise ce mardi 28 mai  à Madrid par l’Espagne en faveur du combat pour la libération mené depuis 1947 par le peuple palestinien. Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a annoncé officiellement la reconnaissance de son pays de la Palestine en tant qu’État indépendant, une décision qu’elle a prise conjointement avec l’Irlande et la Norvège et qui avait été annoncée le 22 mai.

Dans un discours diffusé en direct sur les chaines de télévision précédant le Conseil des ministres, qui approuvera la reconnaissance, Sánchez, a déclaré que « ce n’est pas seulement une question de justice historique, avec les aspirations légitimes du peuple de Palestine, c’est aussi une nécessité si nous voulons parvenir à la paix ».

Il a ajouté que « ce n’est pas une décision que nous prenons à l’encontre de qui que ce soit », a précisé l’actuel locataire Palais de la Moncloa. Le chef de l’exécutif a assuré que la décision était basée sur le respect international et a expliqué qu’aucune modification des frontières de 1967 n’était reconnue.

Sánchez, qui s’affiche comme un fervent défenseur des droits des Palestiniens, voit en cette proclamation de l’Etat de la Palestine comme un moyen d’atteindre une solution mettant fin au conflit vieux de 76 ans et à l’agression israélienne, la plus meurtrière en cours à Gaza .
La rue espagnole ne désemplit pas des manifestations de soutien aux Palestiniens qui subissent un génocide orchestrée par les généraux israéliens.

L’Irlande et la Norvège prévoient également d’officialiser leur reconnaissance d’un État palestinien mardi. Cette reconnaissance constitue toutefois une avancée significative pour les Palestiniens, qui estiment qu’elle confère une légitimité internationale à leur combat.

En visite à Alger, lundi où il a été reçu par le président de la république Abdelmadjid Tebboune, le premier ministre slovène, Robert Golob, a affirmé que son gouvernement prendrait une décision sur la reconnaissance d’un État palestinien jeudi et la transmettrait au Parlement pour approbation finale. La Slovénie a lancé la procédure de reconnaissance au début du mois, et M. Golob a subi des pressions pour accélérer le processus depuis que l’Espagne, la Norvège et l’Irlande ont annoncé qu’elles procéderaient à la reconnaissance.

Ces reconnaissances constituent une victoire pour le peuple palestinien qui subit depuis le 7 octobre 2023, une épuration raciste et sans précédent menée par l’armée d’occupation israélienne à Gaza.

Cette annonce est un nouveau revers pour l’Etat sioniste alors que la cour pénale internationale s’apprête à émettre un mandat d’arrêt international contre le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et le chef d’Etat-major pour génocide tandis que l’Assemblée générale des Nations unies a voté une résolution demandant de faire de la Palestine un Etat membre à part entière de l’ONU.

L’Espagne et l’Irlande ont pris la tête de locomotive de cette initiative depuis janvier dernier, sous une pression populaire de plus en plus hostile à l’Etat sioniste. Les deux pays avaient envisagé dans un premier temps de reconnaître la Palestine en tant qu’État indépendant d’ici juillet prochain.

De son côté, l’Union Européenne a amorcé le dernier virage des contacts avec les dirigeants européens avec lesquels Sánchez a constitué un front servant à endosser la reconnaissance de l’Etat palestinien dans les prochaines semaines.

« Le moment est venu pour la communauté internationale de reconnaître une fois pour toutes l’État de Palestine », avait déclaré Sanchez en novembre dernier.

« Chacun d’entre nous va à présent entreprendre les étapes nécessaires pour donner effet à cette décision», a indiqué le premier ministre irlandais Simon Harris, saluant un «jour historique et important pour l’Irlande et pour la Palestine».

La reconnaissance de l’État de Palestine par trois pays constitue un moment «historique», a affirmé l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), y voyant «la voie de la stabilité, de la sécurité et de la paix dans la région». Il s’agit de «moments historiques dans lesquels le monde libre triomphe (…) après de longues décennies de lutte nationale palestinienne, de souffrance, de douleur, de racisme, de meurtre, d’oppression, d’abus et de destruction auxquels le peuple de Palestine a été soumis», a déclaré Hussein al-Sheikh, secrétaire général du comité exécutif de l’OLP, sur le réseau social X.

A l’ONU, 139 des 193 États membres des Nations unies considèrent la Palestine comme un État. Parmi ceux-ci figurent des nations européennes telles que l’Islande, la Pologne et la Roumanie, ainsi que des pays comme l’Algérie, la Russie, la Chine et le Nigeria.

Sur le terrain, Israël bombarde Gaza depuis près de 260 jours dans le but déclaré de neutraliser la résistance mais il s’est avéré que l’Etat hébreu cible délibérément les femmes et les enfants pour décimer la population palestinienne, selon de nombreuses organisations y compris celles de l’ONU.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email