Décès de l'ancien président russe Mikhaïl Gorbatchev – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

Décès de l’ancien président russe Mikhaïl Gorbatchev

Décès de l’ancien président russe Mikhaïl Gorbatchev

Le dernier dirigeant de l’Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, est mort mardi 30 août à l’âge de 91 ans en Russie, a indiqué un hôpital cité par les agences de presse russes.

«Aujourd’hui dans la soirée (mardi), après une longue maladie grave, Mikhaïl Sergueïvitch Gorbatchev est décédé», a indiqué l’Hôpital clinique centrale (TSKB) dépendant de la présidence russe.

Arrivé au pouvoir en 1985, Mikhaïl Gorbatchev avait lancé une vague de réformes politiques et économiques visant à moderniser et à démocratiser l’Union soviétique confrontée à des graves crises.

Partisan d’une politique de rapprochement avec l’Occident, il avait reçu en 1990 le prix Nobel de la paix. Entre 1990 et 1991, il avait occupé le poste de président de l’Union soviétique, avant finalement de devoir démissionner le 25 décembre 1991, ce qui avait entraîné la fin de l’URSS.

Dernier dirigeant de l’URSS entre 1990 et 1991, l’homme d’État, résolument réformateur, avait œuvré pour mettre fin à la guerre froide entre les blocs de l’Est et de l’Ouest.

Son père, Sergueï, un kolkhozien ordinaire, a combattu pendant la Seconde guerre mondiale. Bon élève à l’école et travailleur exemplaire aux côtés de son père sur les moissonneuses-batteuses, Mikhaïl part étudier le droit à l’Université de Moscou Lomonossov, en 1950 où il rencontre Raïssa Titarenko, sa future femme.

Il adhère d’abord aux jeunesses communistes, le Komsomol, puis au parti communiste en 1950. Gravissant les échelons comme apparatchik, il en devient le dirigeant pour la ville de Stavropol en 1962.

Très respecté à l’étranger, l’ancien dirigeant russe recevait régulièrement les éloges de personnalités du monde entier, comme en mars 2021, à l’occasion de ses 90 ans, quand le président américain Joe Biden ou encore la chancelière allemande Angela Merkel ont pensé à le féliciter.

En Russie en revanche, depuis la disparition de l’URSS en 1991, il restait une figure ambivalente. S’il est celui qui a donné une chance à la liberté d’expression d’émerger, il fut pour beaucoup le responsable de l’éclatement d’une superpuissance et des terribles années de choc économique qui suivirent – une humiliation.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email