-- -- -- / -- -- --
Culture

Décès de la mythique actrice Chafiaa Boudraa

Décès de la mythique actrice Chafiaa Boudraa

La grande actrice Chafia Boudraa est décédée, ce dimanche en fin de journée, à l’âge de 92 ans, des suites d’une longue maladie, a annoncé l’Office national des droits d’auteur et droits voisins. Le monde de l’art et du cinéma est endeuillé pour la seconde fois en une semaine après le décès en France de l’acteur Ahmed Benaissa à l’âge de 78 ans.

Connue pour son rôle de « Lalla Aïni » dans le feuilleton « L’incendie » de Mustapha Badie en 1974, Atika Boudraa de son vrai nom, née à Constantine en 1930, a eu une longue et riche carrière dans le cinéma. Elle a entamé sa carrière au théâtre national algérien (TNA) en 1964.

En 2010 le rôle de la mère dans le film algero-français « Hors la loi » de Rachid Bouchareb. Un film au grand succès qui, malgré la polémique soulevée en France, a été sélectionné en compétition officielle pour le Festival de Cannes de la même année et représentera l’Algérie aux Oscars 2011. Elle a aussi brillé dans le film “Thé à la menthe” d’Abdelkrim Bahloul sorti en 1984.

Suite à ce décès, me président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a adressé un message de condoléances à la famille de la défunte Chafia Boudrâa, la qualifiant de “modèle et d’école pour des générations d’artistes” et d'”artiste digne du respect de son public qui lui est resté fidèle de longues années durant”.

“J’ai appris avec une immense tristesse la nouvelle de la disparition de la défunte artiste Chafia Boudrâa qui nous a été ravie, rappelée auprès de son Créateur”, a écrit le président de la République dans son message de condoléances.

“En cette pénible épreuve, nous faisons nos adieux à une figure de proue de l’art algérien qui a marqué de son empreinte, aux côtés de plusieurs artistes de la première heure de l’Algérie indépendante, l’histoire du théâtre, de la télévision et du cinéma algériens”, a-t-il ajouté.

“Elle fut, longtemps, un modèle et une école pour des générations d’artistes, ce qui lui valu le respect de son public qui lui est resté fidèle de longues années durant. +Lala Aini+ était une artiste de la trempe des grand artistes internationaux”, a soutenu le président Tebboune.

“Nous ne pouvons que nous résigner devant la volonté d’Allah le Tout Puissant. Je ne puis que présenter mes condoléances les plus attristées à la famille de la culture, aux artistes en général et aux proches de la défunte en particulier, priant Allah d’entourer la défunte de Sa sainte miséricorde, de l’accueillir en Son vaste paradis et de prêter aux siens patience et réconfort. A Dieu nous appartenons…à Lui nous retournons”, a conclu le président de la République.

L’enterrement de la défunte a eu lieu en fin de journée de dimanche au cimetière El Alia (Alger).

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email