-- -- -- / -- -- --
Nationale

Décès de Gaid Salah: Obéir à l’intérêt suprême de l’Algérie

Décès de Gaid Salah: Obéir à l’intérêt suprême de l’Algérie

La disparition soudaine du Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a suscité une profonde émotion chez le peuple algérien. Tout le monde, même ses adversaires, reconnaissent en lui une forte personnalité et une intégrité irréprochable avec pour seule et unique ambition : obéir à l’intérêt suprême de l’Algérie.

Ce noble principe d‘être au service exclusif et uniquement de l’Algérie et de son peuple, Ahmed Gaïd Salah l’a témoigné d’une manière héroïque tout le long de son existence. D’abord son engagement inconditionnel, dès l’âge de 17 ans, de combattre dans l’Armée de libération nationale pour la libération du pays. Ensuite, durant sa carrière dans l’Armée nationale populaire, il n’a pas cessé de servir l’Algérie pour la défendre et la préserver de toute agression ou menace extérieure. Pour cela, il a contribué à mettre en place une armée puissante dotée d’une des meilleures technologies existantes dans le monde, et surtout il a déployé les efforts nécessaires pour que les Algériens eux-mêmes maîtrisent et exploitent cette technologie. La formation, pour atteindre ce haut niveau, était l’une de ses priorités en commençant par celle des jeunes dès l’adolescence, en créant des écoles de cadets. Celles-ci sont aujourd’hui au nombre de six, implantées judicieusement sur le territoire national, au sud, à l’est et à l’ouest ; Ahmed Gaïd Salah a mis en place d’autres instituts de formation spécialisés, particulièrement la grande école de guerre. En tant que patriote et nationaliste, il voulait que tous les éléments de l’ANP apprennent et se forment chez eux et non plus à l’étranger. En les dotant de moyen pédagogiques adéquats et en ajoutant le sérieux, la rigueur et la discipline, ces établissements sont florissants. A titre d’exemple, la réussite au baccalauréat des cadets avoisine 100 %. Mieux encore, Gaïd Salah pour limiter et supprimer progressivement le recours à l’importation, a créé une industrie dans l’équipement militaire. Pas moins de 16 entreprises activent dans ce secteur et l’ANP devient le premier opérateur de l’industrie mécanique du pays, en témoigne son imposant pavillon d’exposition à la Foire de la production nationale qui a lieu en ce moment à la Safex. Par cette voie, c’est l’Algérie tout entière qui est servie et pas seulement l’ANP.

Cette volonté d’être au service de l’Algérie, Ahmed Gaïd Salah l’a démontrée depuis le 22 février. Seul cet intérêt suprême compte, car il n’a pas hésité le 26 mars dernier, dans son discours à Ouargla, de destituer Abdelaziz Bouteflika du poste de Président en faisant appliquer l’article 102 de la Constitution dont le contenu stipule la non-légitimité d’exercer le pouvoir pour cause d’inaptitude physique. Il lui a fallu de l’audace et un courage extraordinaire pour prendre une telle décision, compte tenu que pendant des années il entretenait des relations cordiales avec l’ex-Président.
Des décisions aussi audacieuses ont été prises au sein de l’APN même, pour mettre fin à la fonction de plusieurs généraux accusés de corruption ou d‘atteinte à l’intégrité de l’Etat. Le fait de servir l’Algérie se retrouve même dans la manière humble de mener sa vie. Il a refusé de prendre du repos alors qu’il était sujet à une grave maladie du cœur.
De plus, il n’a pas demandé d’aller se soigner à l’étranger comme il était d’usage chez les hauts responsables, l’ex-Président en tête. La grande qualité de Ahmed Gaïd Salah c‘est sa grande aptitude à prendre des décisions quand l’intérêt suprême de la nation est menacé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email