-- -- -- / -- -- --
Nationale

Décès d’Ahmed Gaïd Salah : Émotions et hommage

Décès d’Ahmed Gaïd Salah : Émotions et hommage

Des personnalités nationales, des partis politiques et des organisations ont présenté leurs condoléances à l’ensemble des Algériens et à la famille du Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), décédé lundi matin à l’âge de 80 ans, saluant le précieux apport du défunt qui “a mené l’Algérie à bon port”.

Dans une déclaration à la presse, le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a affirmé que “l’Algérie a perdu un homme hors pair que Dieu a guidé pour sauver l’Algérie pendant les moments difficiles qu’elle a vécus, et accompagner le peuple avec sagesse et clairvoyance pour atteindre la phase actuelle”, ajoutant que le défunt “est un martyr du devoir” qui était à la hauteur de “la confiance placée en lui”.

Le Premier président de la Cour suprême, Abderrachid Tabi, a qualifié le défunt Ahmed Gaïd Salah de “personnalité nationale qui a voué sa vie, depuis la glorieuse guerre de libération nationale, au service de la patrie”.

Dans un message de condoléances à la famille du défunt, M. Tabi a écrit : “c’est avec une profonde affliction que nous avons appris la nouvelle du décès du Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), et nous ne pouvons que nous résigner à la volonté de Dieu”, affirmant que le regretté était “une personnalité nationale qui a voué sa vie au service de la patrie depuis la glorieuse guerre de libération nationale, à la phase d’édification et l’établissement des fondements d’une nouvelle République, faisant preuve de sagesse et de clairvoyance notamment lors des moments difficiles qu’a traversé notre pays, en accompagnant le Hirak béni sans permettre l’effusion d’une seule goutte de sang”.

Le Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Khelifa Ounissi a salué dans un message de condoléances la clairvoyance du défunt Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, dans la préservation de la sécurité et de la stabilité de l’Algérie, rendant hommage à sa perspicacité lors de la conjoncture qu’a connu le pays en le menant à bon port.

Le mérite de la stabilité et la sécurité dont nous réjouissons “revient à la clairvoyance du Haut commandement de l’ANP et à sa tête le défunt Ahmed Gaïd Salah qui a su gérer cette conjoncture, tel qu’il s’est engagé, de façon à mener le pays à bon port, c’est dire une nouvelle page historique qui vient s’ajouter au palmarès de l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN)”, a poursuivi le DGSN.

Pour sa part, le directeur général de la protection civile, le colonel Boualem Boughlef a qualifié le défunt de “personnalité nationale qui a voué sa vie au service de sa partie pendant la guerre de libération nationale et durant le processus d’édification nationale, et contribué par sa clairvoyance et son expérience à protéger l’Algérie et à la mener à bon port, en dessinant les contours de la nouvelle République qui accueille tous les Algériens et réserve un meilleur avenir aux nouvelles générations”.

« Il a honoré le serment »

Les groupes parlementaires du parti du Front de libération nationale (FLN), de l’Union Nahda-Adala-Bina et des indépendants à l’Assemblée populaire nationale (APN) ont présenté leurs condoléances à la famille du défunt et à l’ANP, lesquelles ont perdu “à la fois le père, le dirigeant et le militant”, ainsi qu’au peuple algérien qui “perd avec sa disparition un homme qui l’a soutenu lors de son Hirak pacifique et mené son pays à bon port”. “Un homme, a-t-poursuivi, qui a réussi à faire sortir l’Algérie de sa crise de manière pacifique pour s’ériger en “homme de la situation par excellence”.

En cette douloureuse circonstance, les partis Tajamoue Amel El Jazair (TAJ), le Mouvement El-Islah, Talaie El-Hourriyet, Fajr el-Jadid (PFJ), Jil Jadid, le Renouveau algérien (PRA), le Rassemblement algérien (RA) ont adressé, à la famille et aux proches du défunt, leurs sincères condoléances.

Certains de ces partis politiques ont affirmé que l’Algérie “a fait ses adieux à un de ces héros et un de ces vaillants Moudjahidine dont l’Histoire retiendra le nom, et les générations se remémoreront toujours son amour pour l’Algérie, la défense de ses frontières, sa contribution à la sécurité et à la stabilité du pays et son accompagnement au peuple lors du Hirak pour satisfaire ses aspirations à une nouvelle Algérie, sans l’effusion du sang”, qualifiant le défunt de “dirigeant chevronné qui est resté fidèle à sa religion et à sa patrie”.

Pour sa part, l’Union du Maghreb Arabe (UMA) a présenté, au nom du Secrétaire général (SG) du Conseil de la Choura, Saïd Mokaddem, ses condoléances au peuple algérien en cette dure épreuve.

Egalement affligé par cette nouvelle, le Forum des chefs d’entreprises (FCE) a exprimé ses sentiments de compassion à la famille et aux proches du défunt ainsi qu’à ses compagnons d’armes et à tous les éléments de l’ANP, reconnaissant que le regretté Ahmed Gaïd Salah était “un chef hors pair qui a su diriger le pays avec sagesse et clairvoyance lors d’une grave crise qui a failli faire sombrer l’Etat et ses entités dans le chaos”.

“Le défunt s’est engagé à éviter toute effusion de sang et à veiller à la sauvegarde du pays et à la protection de ses citoyens”, a tenu à souligner le FCE.

L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a adressé, par la voix de son coordinateur général Hazeb Benchahra, “ses sincères condoléances à tout le peuple algérien suite au décès “d’un leader dont l’histoire retiendra qu’il était un protecteur pour le pays et un père pour le peuple” qui a “honoré le serment fait aux chouhada en restant fidèle à ses engagements”.

Par ailleurs, les chouyoukh des zaouias de Laghouat ont également présenté leurs sincères condoléances au peuple algérien suite au décès du Général de Corps d’armée Ahmed Gaïd Salah.

Le Calife général de la confrérie Tidjania d’Ain Madhi, le Cheikh Mohamed Benali El Arabi, a indiqué que le défunt “a honoré le serment par sa sagesse et sa clairvoyance pour que le navire de l’Algérie s’amarre à bon port durant toutes les années où il était à la tête de l’état-major notamment les dix derniers mois”.

Abondant dans le même sens, le cheikh de la zaouïa Sidi Attallah de Tadjemount, Benabed Abbas Allali a estimé que l’Algérie a perdu “un père et un dirigeant” et que l’histoire “écrira le nom du défunt Gaïd Salah en lettres d’Or, et son histoire sera transmise aux générations futures et demeurera “un exemple d’abnégation et de fidélité pour tous les éléments de l’ANP et l’ensemble du peuple algérien’.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email