Début des inscriptions définitives aux œuvres universitaires – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Début des inscriptions définitives aux œuvres universitaires

Début des inscriptions définitives aux œuvres universitaires

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a invité les nouveaux bacheliers à s’inscrire en ligne, à compter de ce samedi, pour pouvoir bénéficier des œuvres universitaires. Les inscriptions seront ouvertes, précise un communiqué du ministère, du samedi 19 août à 00 h jusqu’au mercredi soir 23 août 2023.

Dans ce même communiqué, le département de Kamel Baddari a indiqué que l’accès aux œuvres universitaires, hébergement et bourse se fera pour les nouveaux étudiants (bac 2023) exclusivement à distance et avec zéro papier, via la plate-forme électronique https://progres.mesrs.dz/webonou, selon la même source.

Dans le but de stimuler l’environnement académique et faciliter la vie des étudiants, le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé qu’à partir de l’année 2023/2024, les établissements d’enseignement supérieur étendront leurs horaires d’ouverture jusque dans la soirée, au lieu de fermer à 18 h.

Dans une directive adressée aux directeurs des établissements et au directeur de l’ONOUONOU Office national des œuvres universitaires, le ministère invite ces derniers à prendre en compte ces nouveaux horaires lors de la planification des activités académiques et scientifiques, ainsi que lors de la création des emplois du temps et de l’organisation des événements scientifiques.

Il est également souligné que les installations clés, telles que les laboratoires, les bibliothèques, les incubateurs et les centres de développement entrepreneurial, resteront ouvertes jusqu’à 22 heures. Cela permettra aux étudiants et aux enseignants de bénéficier pleinement de ces ressources.

De son côté, l’ONOU aura la mission d’adapter les plans de transport universitaire aux nouveaux horaires d’enseignement. Un système de rotation entrera également en vigueur pour répartir les horaires de travail et réguler l’utilisation des installations pendant les heures étendues. Il convient de rappeler que le ministère de l’Enseignement supérieur a procédé à l’ouverture de la plate-forme numérique dédiée aux inscriptions universitaires définitives en ligne (https://progres.mesrs.dz/webetu) le 5 août. Elle permettra aux étudiants de s’acquitter des frais d’inscription fixés à 200 DA et de transport universitaire fixés à 150 DA. « L’inscription est considérée comme définitive une fois ces frais payés.

L’étudiant recevra ensuite sa carte électronique et l’attestation d’inscription pour l’année universitaire 2023/2024 », a souligné le ministère dans un communiqué. Lors de cette opération, l’étudiant recevra également la carte électronique de transport sur la deuxième face de la carte d’étudiant, et ce après s’être acquitté des droits de transport.

Les inscriptions universitaires définitives pour les nouveaux bacheliers se poursuivront jusqu’au 10 août. Près de 71 % des nouveaux bacheliers ayant effectué leurs préinscriptions ont été orientés selon leurs trois premiers choix, a indiqué, au début du mois d’août à Alger, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari. Le taux des inscrits ayant obtenu leur premier choix s’élève à 38,57 %, tandis que 18,20 % ont obtenu leur deuxième choix et 13,93 % leur troisième choix, selon lui.

Quant aux bacheliers non orientés, leur nombre s’élève à plus de 5 000, un chiffre qualifié de « minime » par le ministre par rapport aux années passées. Les moyennes élevées obtenues au bac (session 2023), notamment avec mentions « excellent, très bien et bien », ont incité les services du ministère à revoir à la hausse le nombre des places pédagogiques, notamment dans les filières de médecine, les écoles supérieures et les spécialités à inscription nationale.

Le ministre avait récemment annoncé que les inscriptions universitaires pour les nouveaux bacheliers seraient exclusivement électroniques dans le cadre de la politique dite « zéro papier ». L’opération des inscriptions universitaires sera mise en œuvre en coopération de ses services avec ceux du ministère de l’Education nationale et du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. La même politique concernera les œuvres de transport, de restauration et d’hébergement, accompagnée d’une opération de numérisation d’accès aux structures et cités universitaires ainsi que l’accès aux repas, selon lui.

Dans le cadre également des nouveautés introduites à partir de la prochaine rentrée universitaire, le ministère de l’Enseignement supérieur a décidé d’adopter la langue anglaise comme langue d’enseignement pour certaines spécialités dans les universités. Cette démarche intervient après le lancement de programmes de formation au profit des enseignants universitaires, en septembre 2022, et des nouveaux bacheliers en juillet dernier.

Dans cette optique, le ministère a invité les recteurs et les directeurs d’établissement à se préparer à généraliser l’anglais comme langue d’enseignement en organisant des réunions et en constituant des équipes pédagogiques dédiées à cet égard.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email