-- -- -- / -- -- --
Nationale

Début des épreuves du BEM : Large taux d’absentéisme au premier jour

Début des épreuves du BEM : Large taux d’absentéisme au premier jour
Des candidats contaminés en quarantaine

Les épreuves du Brevet d’enseignement (BEM), session 2020, ont commencé, ce lundi matin, à travers les 2 556 centres d’examen prévus à cet effet sur le territoire national. Un taux d’absentéisme très important a été enregistré au premier jour de l’examen.

Une situation très attendu par la famille éducative, enseignants , syndicats et parents d’élèves, vu que cet examen est facultatif pour les élèves ayant obtenu une moyenne annuelle de 09 /20, et que le passage au secondaire dépend des notes du contrôle continu des 1er et 2ème trimestre de l’année 2019/2020. Contacté par le Jeune Indépendant, le syndicaliste Bachir Hakem estime que le taux d’absentéisme très important constaté lors des épreuves est normale, car selon lui, les candidats sont des élèves dont la moyenne est inférieur à 09/20 pendant les deux trimestres. « Certains parents conscients préfèrent voir leurs enfants refaire l’année, que de les voir réussir l’examen sans aucun niveau et les voir échouer en seconde. Et la plupart d’entre eux auront un profil littéraire ce que les parents ne veulent pas », a-t-il expliqué.

Pour le syndicaliste, le fait de repêcher des élèves avec une moyenne de moins de 09/20 est une erreur qui « gâchera » l’avenir de ceux qui réussiront sans niveau. « Il y a moins de 8% d’élèves qui ont moins de 09/20، et certains ont des moyennes de moins de 05 /20, sans parler que ces notes sont généralement gonflés, car les notes de moins de 09 sont généralement gonflé d’au moins deux points », a-t-il indiqué. Le syndicaliste n’omet pas de souligner que le fait de reporter les examens à septembre est une première erreur, et la deuxième était de permettre aux élèves de la 4ème année moyenne d’être admis au secondaire avec une moyenne de 09/20.

M. Bachir Hakem redoute, qu’encore une fois, il sera question de rechercher la quantité au dépend de la qualité.

Pour sa part, le chargé de communication du conseil national autonome des professeurs et enseignants de l’enseignement technique ( CNAPEST), s’est félicité du bon déroulement des épreuves et de la bonne qualité du dispositif sanitaire mis en place. Le syndicaliste a fait savoir que” les rapports que nous recevons des régions parlent d’un grand taux d’absence des candidats”. Il a expliqué que cela est la conséquence de la crise du Coronavirus qui a particulièrement touché cette tranche d’âge. Messaoud Boudiba a rappelé que son syndicat avait proposé « l’obligation de confirmation préalable des candidats qui passent les épreuves », ce qui selon lui, aurait permis d’éviter des pertes en termes de dépenses pour la prise en charge sur le plan de la restauration, du transport etc… ».

Il faut dire, que les épreuves du Bem se sont déroulées dans des conditions exceptionnelles, en raison du contexte sanitaire qui a imposé des mesures de prévention strictes pour le bon déroulement de cet événement. Le ministre de l’éducation, Mohamed Ouadjaout, a rassuré tout le monde que son département a pris toutes les mesures indispensables pour la réussite de ce rendez-vous. « Toutes les dispositions organisationnelles relatives à cet examen à partir de l’affectation des candidats jusqu’à la correction et l’annonce des résultats ont été prises » a-t-il annoncé, samedi dernier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email