-- -- -- / -- -- --
Sports

Début de saison caniculaire pour les clubs du Centre

Début de saison caniculaire pour les clubs du Centre

Ni le grand public du Mca, ni même les ambitions de l’Ess et encore moins le sort des nouveaux promus, ne figurent à l’ordre du jour en ce début de championnat pour le compte de la saison 2017/2018, à l’exception sur la manière comment notre malheureux football va pouvoir évoluer dans cette édition.

Avec un match d’amitié dans le premier derby de la saison entre le Paradou AC et l’USM Alger pour le compte de la 1re journée du championnat nationale de ligue 1 (2017/2018) opposant le président de la fédération face à son adjoint Heddad, le samedi 26 août à 21h00 au stade Omar Hemadi (Bologhine), il ne sera surement pas ainsi pour le reste de la compétition, effectivement, si les ultras attendent avec impatience d’envahir les tribunes au grand bonheur des amateurs qui auront droit aux beaux tifosi, ce n’est pas pour autant aux dirigeant du football national qui mènent depuis quelques temps déjà, une course sans répit pour la prise des pouvoirs aux sein des instances footballistiques, en effet, les tentatives du nouveau patron de la Faf relatives à la dissolution du clan de son prédécesseur, s’est avérées insuffisante pour les présidents des clubs qui demeurent fidèles au premier responsable de la ligue du football professionnelle, ce dernier qui ne lâche pas prise et enchaîne ses défis allant jusqu’à crier au scandale après la fermeture du stade olympique Mohamed Boudiaf au détriment des Verde-Leone sans domiciliation à la veille du coup d’envoi, si ce n’est ce petit stade du 20 Août à Belouizdad qui sera sans doute le futur refuge du doyen qui revient d’une préparation catastrophique à Saint-Etienne tenue en absence de plusieurs joueurs clés convoqués en équipe nationale locale, quant aux voisins bélouizdadis, sous la houlette de Mohamed Bouhafs, cet étrange personnage qui a pu néanmoins décrocher le titre de la dame coupe au dernier match de la saison précédente en coupe d’Algérie, entame son entrée en lice sous la menace des sanctions en raison des dettes de ses ex joueurs, Perturbé par le départ de son nouveau manager général, Mr Taoufik Korichi , le président des FANATIC REDS, aura du fil à retordre au cours de la présente.

Pas plus loin de Belcourt chez les frères ennemis , le NA Hussein Dey, sans vacance pour avoir pris part à la coupe Arabe, débute la saison avec des joueurs plus compétitifs mais menacés par la fatigue synonyme de blessure, sous la nouvelle barre technique du coach, Mr Nabil Neghiz, les coéquipiers de Chemssedine Harrag ce dernier en conflit avec son entraîneur, devront impérativement négocier cette reprise s’ils souhaitent maintenir un rythme moins déficitaire, à deux kilomètres ou presque des Sang et Or, l’Usm Harrach n’est pas épargné à son tour de cette miséricorde dont ses deux principaux auteurs Laib et Manaa qui ont constitués deux équipes en laps de temps contrairement à la saison écoulée marqué par des joueurs grévistes après la démonstration de leur entraîneur en chef Boualem Charef, c’est finalement à fayçal Bensemra que les Kawassir délèguent la gestion du club, qui débutera ses fonction par le casse tête de la non homologation du stade de Lavigerie, puisque cette infrastructure n’est pas autorisée d’accueillir les confrontation de ligue 1.

Si les algérois, en détresse, s’apprêtent de s’en sortir de cette mésaventure, c’est loin d’être le cas avec la Js Kabylie, car le coup de billard à l’égard de Moh Chrif Hannachi après 24ans de présidence à la tête du plus titré club en Algérie, ne passe pas sans conséquence, assez expérimenté dans les manœuvres de coulisse, le doyen des présidents, promet et avertit ses opposants au grand dam des canaris qui ne perdront rien pour attendre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email