-- -- -- / -- -- --
Nationale

Début d’application des prix de référence des produits alimentaires des ce samedi

Début d’application des prix de référence des produits alimentaires des ce samedi

Le ministre du Commerce, Said Djellab, a indiqué ce samedi à Alger, que les prix de référence élaborés en vue de mettre une limite à la spéculation sur les prix des aliments durant le mois de Ramadhan, seront appliqués dès dimanche, nuit du doute du mois sacré.

“Les prix de référence vont être appliqués à partir du dimanche soir et seront donc affichés lundi matin. Ils devront être respectés par tous les commerçants”, a indiqué le ministre en marge de la cérémonie d’installation du Conseil national consultatif de la promotion des exportations.

Ces prix de référence, déterminés en concertation avec les associations professionnelles et de consommateurs, ainsi que le ministère de l’Agriculture, portant sur les produits agricoles locaux, tels la pomme de terre, la tomate, l’oignon, l’ail, la carotte, la courgette et la laitue, entrent dans le cadre du dispositif mis en place par le ministère du commerce en prévision du mois de ramadan 2019.

Il a été également question, et dans une logique de baisse des prix, de supprimer de la liste des produits soumis au Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS,) les viandes bovines fraîches ou réfrigérées, les fruits secs (arachides, amandes…), les fruits séchés (raisins secs, pruneaux…) et les aliments diététiques destinés à des fins médicales et autres produits (le beurre…).

Aussi, l’importation des Bananes qui se fera sans imposition de quotas et les autorisations délivrées se limitant uniquement à la conformité aux règles sanitaire et phytosanitaire, donnera lieu également à la baisse des prix de celle-ci sur les marchés.

“Le prix de la banne ne dépassera pas les 250 DA”, a assuré le ministre qui a expliqué que ce fruit aurait un rôle de stabilisateur des prix des autres fruits.

Pour ce qui est des légumes, M. Djellab a indiqué que le marché en sera inondé grâce aux opérations de déstockages.

“Le problème récurrent durant le mois de Ramadhan est celui de la spéculation. Pour y faire face, nous avons entrepris des actions, notamment des opérations de déstockage des produits, de sorte qu’il y aurait dans l’ensemble des wilayas des brigades qui veilleront aux opérations de déstockages à

tous les niveaux”, a déclaré M. Djellab.

“Tout opérateur que nous trouverons en train de faire du stockage à des fins de spéculation, nous enverrons directement son dossier à la Justice”, a mis en garde le ministre devant la presse.

“Nous avons commencé cette opération par les importateurs en suivant la trajectoire des produits alimentaires importés. Nous l’avons déjà fait à Alger pour des importations de viandes, de bananes, nous l’avons également fait pour les fruits secs et séchés”, a encore dit M. Djellab.

Il a insisté sur le fait que le gouvernement a décidé de supprimer les DAPS pour “apaiser la situation” et préserver le pouvoir d’achat des citoyens.

“Avec les mesures que nous avons prises, les prix vont baisser pour les viandes, les bananes et les fruits secs et séchés. C’est un travail qui a été fait et nous allons voir les résultats sur le terrain”, a encore assuré le ministre.

M. Djellab a également indiqué que son département ministériel “n’est pas le seul à défendre ce dispositif spécial Ramadan, mais il le fait en collaboration avec les différentes associations et organismes concernées”.

Le consommateur et le producteur ont aussi leur rôle dans le respect de ce dispositif, a-t-il dit, en demandant à ce qu’il y ait une entraide entre l’ensemble des parties pour mettre fin à cette spéculation sur les prix des produits alimentaires.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email