Débâcle généralisée des Ukrainiens : Des milliers de mercenaires éliminés – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Monde

Débâcle généralisée des Ukrainiens : Des milliers de mercenaires éliminés

Débâcle généralisée des Ukrainiens : Des milliers de mercenaires éliminés
Le sort des soldats ukrainiens

L’Ukraine est-il en train de devenir l’épicentre mondial des mercenaires ? L’effondrement de l’armée ukrainienne et la défaite des groupes néonazies de type Azov a provoqué un effet d’appel à des centaines de combattants étrangers intéressés par l’appât du gain et l’aventure dans les lointaines contrées d’Europe de l’Est.

Ce que les observateurs ont qualifié de « safari sanglant » permet à des centaines voire des milliers d’étrangers de s’enrôler aux côtés des Ukrainiens dans une croisade antirusse. Reste que le mercenariat exclu en cas de prise par les forces russes de pouvoir traiter ces prisonniers en tant que prisonniers de guerre selon les conventions de Genève.

Les bilans de l’opération spéciale russe se suivent et de ressemblent. Pour l’armée ukrainienne, c’est la débâcle assurée. Entre le 26 et le 27 octobre, les forces russes ont repoussé un total de 12 attaques ukrainiennes, éliminant près de 850 militaires ennemis, selon le ministère russe de la Défense.

Selon le communiqué de ce ministère, « au cours de ces dernières 24 heures, les forces russes impliquées dans l’opération militaire spéciale ont détruit cinq chars de l’armée ukrainienne, y compris deux Leopard ».

Dans son bilan quotidien, le ministère russe de la Défense précise que « dans le même temps, 15 autres blindés ukrainiens, quatre 4 canons automoteurs et neuf obusiers, y compris trois M777 et un M119 américains, ont été anéantis ». Précision de taille, les militaires russes ont également abattu 27 drones et intercepté six roquettes HIMARS et GLSDB.

Les bilans communiqués par la Russie à propos des opérations sur le terrain entre le 14 et le 20 octobre en cours sont également révélateurs. L’armée russe a frappé des unités du régiment ukronazi Azov et celles d’instructeurs et de mercenaires étrangers, ainsi que des entrepôts et des ateliers militaires ukrainiens.

Lors des combats, plus de 5.800 effectifs ukrainiens et assimilés ont été neutralisés et plus de 110 attaques de Kiev ont été repoussées.    

Ainsi, des détachements du régiment Azov et des unités d’instructeurs et de mercenaires étrangers ont été détruits, ainsi que des ateliers de fabrication d’explosifs. En outre, un entrepôt de vedettes sans pilote a été anéanti, tout comme un atelier d’assemblage de missiles tactiques opérationnels.

Les chasseurs russes et la défense anti-aérienne ont abattu 12 avions : 10 chasseurs MiG-29 et deux avions d’attaque au sol Su-25, tout comme deux hélicoptères ukrainiens Mi-8.

En outre, la défense antiaérienne russe a intercepté 35 projectiles de lance-roquettes multiples HIMARS, six bombes guidées JDAM, cinq missiles tactiques et opérationnels, deux missiles S-200 convertis en version sol-sol, ainsi que 314 drones.

Il y a quelques semaines déjà, lors d’une attaque russe contre un centre de mercenaires dans la base de Yavoriv près de Lviv dans l’Ouest de l’Ukraine, plusieurs centaines de ces mercenaires étrangères ont été tué.

L’information n’émane pas de côté russe, mais bien d’un mercenaire allemand qui s’exprimé dans un entretien avec le journal autrichien « Hoite ».

Un autre combattant américain, Gedeon Reinkhart, a témoigné sur la chaine France 24 de l’extrême efficacité des militaires russes sur le terrain et des dégâts qu’ils ont causé aux forces ukrainiennes combinées : armées, mercenaires et groupes ukronazis.

Les Russes ont avancé un chiffre : plus de 5.000 mercenaires ont été éliminé sur quelques 12.000 étrangers ayant rejoint l’Ukraine depuis le 22 février 2022. Ce qui est un chiffre exorbitant qui reflète une implication internationale dans l’alimentation de la guerre en Ukraine avec une arrière-pensée atlantiste évidente saigner la Russie à blanc.  

Il est clair que même le flux important de mercenaires, principalement occidentaux, mais également des centaines de syriens affiliés à Daech, n’ont pas permis au régime de Kiev d’inverser la vapeur de la guerre en sa faveur. Loin s’en faut. Les munitions de l’Otan arrivent à manquer des les entrepôts de l’Alliance et l’Ukraine ne dispose pas de suffisamment d’hommes pour passer à l’offensive.

Les chimères de l’Occident ont fini par consumer Kiev et la clique ukronazie au pouvoir.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email