-- -- -- / -- -- --
Monde

De nouveaux emails d’Hillary Clinton bientôt publiés

De nouveaux emails d’Hillary Clinton bientôt publiés

La révélation a toutes les chances d’empoisonner la candidature de Mme Clinton à la présidence et de fournir à Donald Trump de nouveaux arguments à la veille des élections présidentielles.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a annoncé que le site publierait un nouveau lot de courriels envoyés et reçus par l’ex-secrétaire d’Etat Hillary Clinton sur sa messagerie privée de 2009 à 2013.

« Nous avons des révélations à venir qui concernent Hillary Clinton, des messages électroniques qui attendent leur publication », a annoncé M. Assange, cité par le quotidien britannique The Guardian.

Le fondateur de WikiLeaks n’a toutefois évoqué ni la date de la publication, ni le nombre de messages. Selon The Guardian, le courrier électronique de Mme Clinton pourrait fournir à son rival Donald Trump de nouveaux atouts pour torpiller sa candidature.

Le scandale autour de la correspondance électronique d’Hillary Clinton a débuté en mars 2015 sur fond de cyberattaques continues contre les institutions américaines. Hillary Clinton, qui a dirigé le département d’Etat américain de 2009 à 2013, avait auparavant regretté d’avoir utilisé sa boîte de messagerie privée, hébergée sur un serveur non protégé, à des fins professionnelles. Elle a par ailleurs nié avoir envoyé des informations secrètes.

Au moins deux messages reçus par Hillary Clinton dans sa messagerie privée étaient classés « top secret » alors que plus de 1.300 d’entre eux portaient la griffe « secret ». Suites aux révélations, l’opposition républicaine a accusé l’ex-secrétaire d’Etat de graves violations des règles de sécurité nationale.

Toutefois, Assange, estime que la société Google est proche du gouvernement américain, et s’affiche d’ailleurs comme un allié proche de la candidate à la présidentielle américaine du Parti démocrate Hillary Clinton. « Google contrôle 50% du marché des smartphones, et lorsqu’on contrôle l’appareil dont se servent les utilisateurs, on contrôle les utilisateurs », a déclaré M. Assange intervenant au forum médiatique international à Moscou par vidéoconférence depuis l’ambassade d’Equateur à Londres.

« D’abord Google a eu un contrat avec le gouvernement d’Obama, les hauts responsables de la compagnie rendaient visites à la Maison Blanche chaque semaine pendant les quatre dernières années. Et maintenant Google est directement impliqué dans la campagne présidentielle d’Hillary Clinton », a-t-il mis en exergue. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email