-- -- -- / -- -- --
Nationale

De nombreux accidents enregistrés

De nombreux accidents enregistrés

Le nombre d’accidents du travail enregistrés sur les chantiers chinois de réalisation de l’autoroute Chiffa-Berrouaghia ne cessent de s’allonger si l’on tient compte des cas survenus pendant les travaux de construction de ponts et de tunnels en cours sur les tronçons d’une longueur de plus de 53 km.

Il ne se passe presque pas un mois sans qu’un accident plus ou moins grave soit signalé sur les chantiers de l’entreprise chinoise, et dont les causes sont souvent dues au non-respect des conditions de sécurité des travailleurs par le maître d’œuvre.

Ce ne sont pas que des accidents aux répercussions légères sur l’intégrité du corps qui sont enregistrés mais des cas aux conséquences parfois très graves ou mortelles.

La récurrence des accidents a de quoi inquiéter eu égard à la liste des cas recensés et dont le dernier en date remonte à dimanche, où un travailleur de nationalité chinoise, âgé de 29 ans, a fait une chute d’un pont situé au lieudit Haouch Messaoudi, près des gorges de la Chiffa sur la RN1, commune d’El-Hamdania.

Même si rien n’indique que la victime ne risque pas de rester alitée pour longtemps du fait de ses blessures à la tête et aux membres, à la suite d’une chute d’une hauteur d’un pont en construction de 35 m, parmi les nombreux ouvrages d’art prévus dans le projet d’autoroute.

L’on rappelle qu’au cours du mois de mai, des accidents du travail ont eu lieu à hauteur du col de Ben Chicao, sur les chantiers de la même entreprise chinoise où entre autres, un travailleur chinois âgé de 57 ans, a été blessé sur toutes les parties du corps.

Un autre accident a eu lieu à la fin du mois de mai, à la base de vie de Ben Chicao appartenant au même chantier de l’entreprise chinoise, faisant une victime âgée de 42 ans, des suites de blessures causées par une chute du haut d’un camion citerne.

Selon nos sources, il est déploré la mort de 4 personnes dont 3 de nationalité chinoise et une autre de nationalité algérienne sur une dizaine d’accidents plus ou moins graves survenus sur les chantiers de l’autoroute.

Un travailleur algérien de 28 ans, topographe, est décédé, pris au piège à l’intérieur d’u tunnel au cours des travaux de creusement, des suites de l’usage d’explosifs qui ont provoqué le blocage de la sortie, la montée des poussières et des chutes de gravats, a-t-on indiqué.

La mort du jeune topographe a provoqué des émeutes qui ont eu lieu à l’endroit du sinistre et qui s’étaient vite propagées aux autres chantiers et avaient abouti à la fermeture de la RN1, au moment de la sortie du corps de sous les gravats par les travailleurs qui ont dû faire usage d’un engin de travaux publics.

D’ailleurs, rapporte-t-on, les ouvriers de l’entreprise chinoise ont toujours dénoncé leurs conditions de travail et l’absence de garantie de sécurité des chantiers, dont le manque de tenues, de chaussures de sécurité et l’obligation de rester sur les lieux au moment du dynamitage des roches. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email