-- -- -- / -- -- --
Nationale

De l’enlisement au pourrissement

De l’enlisement au pourrissement

C’est l’escalade dans le bras de fer qui oppose les autorités et le syndicat des médecins résidents. Après l’échec récent des premiers rounds des consultations entre les délégués des deux parties, le Camra hausse le ton et se montre plus que jamais décidé à aller jusqu’au bout de ses revendications.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le Camra appelle à une journée d’action nationale ce lundi 12 février. Le syndicat explique que « la décision d’une nouvelle grève intervient suite à l’échec des rencontres entre le syndicat des médecins résidents et le comité intersectoriel, dans le cadre du dialogue ».

Plus que jamais déterminés, les médecins résidents indiquent dans leur communiqué que « la grève se poursuivra jusqu’à la satisfaction pleine et entière des revendications et à la victoire de l’amélioration du système de santé national pour participer à la construction de l’Algérie ».

Pour beaucoup, c’est l’enlisement et le pourrissement dans un dossier qui risque de faire des vagues et de laisser des traces. Justement, soucieux de circonscrire la protestation qui agite les hôpitaux aux seuls médecins résidents, le ministre de la Santé a anticipé en recevant avant-hier le président du Syndicat national des praticiens spécialistes de santé publique (SNPSSP), Mohamed Yousfi, dans le cadre du dialogue permanent avec l’ensemble des partenaires sociaux.

Cette audience a permis de noter “une identité des points de vue « concernant, notamment, la nécessité pour le médecin de se réapproprier “sa juste place” dans la société, dans le cadre d’une “approche normalisée” prenant en ligne de compte les besoins de la population, a indiqué un communiqué du ministère.

Les deux parties ont discuté de la nécessité de “normaliser et de hiérarchiser la pyramide” des soins pour améliorer la prise en charge des usagers de la santé, dans le cadre “des directives” relatives à la modernisation du secteur de la santé, a ajouté le même communiqué du ministère.

Le président du SNPSSP a tenu à mettre en exergue le travail de partenariat “réel et constructif” qui a caractérisé ces dernières années les relations entre le SNPSSP et le ministère de la Santé sur la base d’un “dialogue franc, sincère et transparent”, est-t-il souligné.

Par ailleurs, de nombreux points en rapport avec la condition socioprofessionnelle du praticien spécialiste de santé publique ainsi que le déroulement de sa carrière professionnelle ont été abordés.

Pour rappel, avec la grève chronique des résidents, c’est la pression qui tombe sur les médecins internes. Ces derniers ont organisé un sit-in de protestation à l’hôpital Mustapha pour exprimer leur colère face à une grande sollicitation de leurs services pour compenser la défaillance des résidents.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email