-- -- -- / -- -- --
Culture

De la mise en scène chez Alloula

De la mise en scène  chez Alloula

Lors d’une rencontre, initiée au département des arts de l’université d’Oran, ce mardi 10 mars, un ouvrage sur L’expérience de la mise en scène chez Abdelkader Alloula, ce grand dramaturge dont
le nom est désormais donné à nouvelle salle de répétitions théâtrales de l’université Ahmed-Benbella d’Oran.

L’ouvrage du Dr. Mansouri Lakhdar, édité par le laboratoire d’archives du théâtre algérien du département des arts, est présenté dans le contexte du 21e anniversaire de l’assassinat d’Abdelkader Alloula, le 10 mars 1994, par des terroristes.

Cette initiative se veut une reconnaissance à cet artiste qui a œuvré au développement du 4e art algérien, selon l’auteur, en marge d’une rencontre à laquelle ont pris part des membres de la famille Alloula, des comédiens et de chercheurs en théâtre. Lakhdar Mansouri, enseignant au département des arts et metteur en scène de théâtre, a expliqué que l’ouvrage « est une tentative de lecture critique de trois décennies d’expérience théâtrale de Alloula en matière de mise en scène ».

Dans ce volume de 200 pages, il évoque plusieurs thématiques comme « le traitement dramatique du texte, l’élaboration dramatique, scénario et mise en scène, construction du personnage et étude de ses dimensions, costumes, éclairage et accessoires dans le théâtre d’Alloula ».

L’auteur propose également une étude pratique sur l’œuvre théâtrale Lajouad, une pièce charnière du dramaturge Abdelkader Alloula. Le regretté compte des œuvres magistrales comme Ladjouad (les généreux), Litham (le voile), Homq Salim et El Khobza. Il est également à l’origine de la réhabilitation de modes d’expression populaires comme El Halqa, El Goual. Aussi, cet hommage sera-t-il marqué par l’ouverture d’une nouvelle salle de répétitions théâtrales du département d’arts de l’université Ahmed-Benbella d’Oran.

Elle sera baptisée au nom du regretté dramaturge Abdelkader Alloula. Cette mesure est prise en signe de reconnaissance aux efforts du regretté pour le développement de l’art scénique national et un hommage à cette figure qui compte parmi les fondateurs du département des arts de l’université d’Oran en 1987. Alloula a également longuement contribué dans la formation des étudiants chercheurs.

La veuve du regretté artiste, Raja Alloula, a rappelé que l’artiste était toujours présent à l’université en participant aux activités culturelles et scientifiques, en accompagnant les chercheurs et les étudiants du département en leur prodiguant conseils et assistance.
Cette salle permettra aux étudiants de répéter les textes dramatiques étudiés. D’ores et déjà, 32 étudiants en art dramatique y préparent un spectacle.

Cet hommage à Alloula sera également ponctué par la présentation d’un film documentaire réalisé par Ali Aïssaoui, en présence des membres de la famille du dramaturge, du recteur de l’université, de la doyenne de la faculté des lettres, langues et arts, du directeur du Théâtre régional Abdelkader-Alloula et d’un groupe de comédiens et chercheurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email