-- -- -- / -- -- --
Culture

De la calligraphie dans un lycée

De la calligraphie dans un lycée

Quatre cents élèves du lycée Ibn Nass à Sidi M’hamed-Alger découvrent l’art de la calligraphie, lors des ateliers animés depuis le jeudi 21 avril, dans le contexte de la célébration du Mois du patrimoine.

Des élèves du premier et du deuxième niveau de l’enseignement secondaire bénéficient de séances de cours théoriques et pratiques, dispensés dans des ateliers par une équipe d’éminents spécialistes rattachés au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie. Ils se retrouvent privilégiés cette année.

« C’est avec la précieuse collaboration et de l’aimable adhésion du proviseur de lycée Ibn Nass, M. Lghomri Lahcen, que nous entreprenons une belle initiative d’enrichissement culturel et artistique au profit des élèves de cet établissement d’enseignement secondaire, situé au cœur d’Alger », a précisé M. Mustapha Belkahla, directeur du Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie qui enchaîne que « c’est dans ce jeune âge qu’éclorent les vocations et notre passage contribuera sans aucun doute à faire naître des talents insoupçonnées dans l’art noble que regroupe l’enluminure, la miniature et la calligraphie ».

L’équipe envoyée au Lycee Ibn Nass se compose du maître de la calligraphie, professeur et auteur de prestigieux tableaux, Ali Mechta, du conseiller culturel Faouzi Benhimi, diplômé de l’Ecole des beaux arts en Italie, de deux célèbres plasticiennes, Malika Garmi et Djamila Khemachou.

Ces représentants de ce genre artistique ancestral, reflet de notre identité, sont disposés par la théorie et la pratique à dévoiler d’une manière claire et avec pédagogie éclairée les méandres subtils des arts musulmans.

Les cours et les ateliers, dispensés par cette équipe de professeurs et d’artistes se poursuivront pendant plusieurs jours. « Nos élèves apprécient énormément le cours de dessin dispensé une heure par semaine.

Ils sont aujourd’hui ravis et enchantés de connaitre et de découvrir un art nouveau pour eux qui est la calligraphie. Voyez comme ils sont heureux, intéressés et captivés par les enseignements prodigués par le maitre Ali Mechta ! », s’extasie l’unique professeur de dessin du lycée, Naïma Doudji qui est elle-même ancienne élève de la classe de Mustapha Belkahla de la Société des beaux arts de Ghermoul, puis étudiante à l’Ecole supérieure des beaux arts d’Alger. 

« Nous sommes sûrs et nous le disons encore une fois que après notre passage, des jeunes talents vont se déclarer dans les arts musulmans et qu’ils participeront aux concours nationaux régionaux et devenir plus tard, dans le futur, par des œuvres admirablement travaillées, les lauréats du Festival international de la calligraphie que nous organisons chaque année », souligne M. Mustapha Belkahla, confirmant ses propos de l’opportunité heureuse de s’adresser à la jeunesse montante, en ce Mois du patrimoine (18 avril-18 mai), pour assurer l’éclosion de maîtres qui seront la fierté de l’Algérie à l’intérieur et au delà de ses frontières.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email