-- -- -- / -- -- --
Nationale

D’autres pyromanes arrêtés par la Gendarmerie nationale

D’autres pyromanes arrêtés par la Gendarmerie nationale

La Gendarmerie nationale semble déterminée à lutter contre les départs de feux d’origine criminelle. C’est le cas à Annaba où les gendarmes de ladite wilaya viennent d’interpeller, en flagrant délit, deux nouveaux pyromanes entrain de mettre le feu à de la broussaille.

Les incendies continuent à défrayer la chronique en cet été 2017. La saison estivale risque de devenir la période la plus difficile vu le nombre très élevé des pertes des terres agricoles ravagées par des centaines de feux, dont certains sont d’origine criminelle.

Après l’arrestation de plusieurs personnes impliquées, en flagrant délit, dans nombre d’incendies enregistrés deux autres personnes ont été arrêté, en flagrant délit, en train de mettre le feu à de la broussaille, suite à une intervention des gendarmes.

Selon la Gendarmerie nationale, c’est lors d’une opération entamée avant-hier par les éléments de la Protection civile pour circonscrire un incendie qui s’est déclaré vingt minutes auparavant dans de broussaille en bordure de la RN 21, dans la circonscription communale de Aïn El-Berda que les gendarmes de la brigade locale, présents sur les lieux, ont interpellé en flagrant délit un jeune de 20 ans et un adolescent de 17 ans en train de mettre le feu à de la broussaille à 70 mètres du premier foyer d’incendie. 

Avisé, le procureur de la République près le tribunal d’El-Hadjar a prescrit l’ouverture d’une enquête et la présentation des mis en cause.

Pour leur part, les gendarmes de la brigade d’Aïn El-Berda ont ouvert une enquête pour déterminer les raisons ayant motivé les deux jeunes personnes à provoquer un tel incendie au moment où les incendies d’origine criminelle sont en hausse. 

Ces incendies criminels ont provoqué une forte chaleur dans la wilaya d’Annaba et dans d’autres villes du pays. Par ailleurs, l’arrestation de ces deux nouveaux pyromanes pour incendie criminel a porté le nombre des personnes interpellées pour les mêmes chefs d’inculpation à dix.

Un bilan qui reste provisoire. Il y a quelques jours, quatre autres personnes ont été arrêtées à Annaba et d’autres à Bouira suite à leur implication présumée dans le déclenchement de certains incendies que connaissent ces régions.

Interrogé par les médias sur la situation qui prévaut dans le pays après des centaines, voire des milliers, de départs de feux, le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui,déclaré, le 3 août dernier, que le gouvernement a mobilisé ses différentes institutions en vue de maîtriser la propagation des feux.

En outre, le ministre de l’Intérieur, lors de sa visite de travail effectuée dans la wilaya d’El-Tarf, a déclaré que « la chaleur inhabituelle est la principale cause des derniers incendies, mais il existe des criminels qui ont employé tous les moyens pour aggraver la situation. ertains d’entre eux ont été arrêtés suite à des enquêtes ». « Certains mis en cause arrêtés ont déjà été présentés devant la justice » a tenu à rappeler le même responsable.

Depuis juin 2017, la Protection civile a enregistré un lourd bilan en matière de lutte contre les incendies. Selon cette dernière, 1 550 incendies ont été enregistrés depuis le début du mois de juin dernier dévorant 4 401 hectares de forêts, 4 087 hectares de maquis et 4146 hectares de broussailles. 410 incendies ont dévasté 1 396 hectares de blé, 191 hectares d’orge, 139 824 arbres fruitiers et 2 877 oasis.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email