-- -- -- / -- -- --
Monde

Damas (Syrie) : L’eau sera rétablie dans quelques jours

Damas (Syrie) : L’eau sera rétablie dans quelques jours

L’eau devrait être rétablie dans les prochains jours dans la capitale syrienne, en pénurie depuis le 22 décembre dernier, date à laquelle les terroristes se sont emparés du secteur qui l’alimente à Wadi Barada, dans sa province ouest.

Formées de miliciens du front al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie rebaptisée front « Fateh al-Sham » et ceux de l’ « Armée syrienne libre », désormais soutenue par la Turquie, les terroristes ont détruit l’infrastructure hydraulique et endommagé ses pompes d’eau, affirment les autorités syriennes, privant les 5 millions et demi des habitants de la capitale d’eau.

Ce qui a poussé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de mettre en garde que « l’eau est aujourd’hui utilisée comme une arme dans le conflit syrien ».

Samedi dernier, rapporte « Média de guerre », organe médiatique de la résistance anti-terroriste en Syrie, des techniciens sont entrés dans ce secteur et ont commencé à travailler sur les infrastructures touchées. Vendredi, l’armée syrienne et ses alliés avaient complètement libéré le village de Buseimat, et les terroristes ont pris la fuite.

Les militaires réguliers poursuivent leur progression dans cette région, entamée depuis le 25 décembre dernier.
Dans l’après midi de ce samedi, ils sont entrés dans la localité de Aïn al-Khoudayrat, aux confins avec Buseimat, et les combats battent leur plein, selon des correspondants de presse.

Alors que l’armée gouvernementale gagne du terrain, les tractations se poursuivent pour finaliser l’accord conclu avec les « terroristes », « et beaucoup d’entre pourront voir leur situation régularisée, et ce suite à l’amnistie décrétée par le président syrien pour ceux qui rendent les armes ». « Alors que ceux qui refusent devraient être acheminés dans la province d’Idleb, au nord ouest de la Syrie », selon une source proche du gouvernement.

Offensive contre Daesh

A l’est de la Syrie, dans la province frontalière avec l’Irak Deir Ezzor, l’armée régulière a repoussé une violente attaque lancée par Daesh, et ce pour déloger ce groupe terroriste qui continue à occuper la région. Cette province est occupée par Daesh depuis 2014.

« L’assaut a été réalisé sur plusieurs axes : à l’est de la ville éponyme, au sud de son aéroport où se trouve le QG de l’armée, et au nord-ouest de l’aéroport, ainsi que dans l’entourage du mont Thardat au sud de la ville, et dans les quartiers rachidiyyeh, Houwaykat », indique « Media de guerre ». Et d’ajouter :
« Un nombre important de terroristes ont été tués ces derniers jours par l’armée gouvernementale ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email