-- -- -- / -- -- --
Monde

Crise mondiale: La Chine plaide pour le multilatéralisme

Crise mondiale: La Chine plaide pour le multilatéralisme

Lors de la cinquième réunion annuelle en téléconférence de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII), le président chinois Xi Jinping a appelé à faire de cette institution bancaire une nouvelle plateforme pour la promotion du développement de tous les Etats membres, en facilitant la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

Alors que le monde est frappé par l’épidémie du COVID-19 et l’économie mondiale est plongée dans un marasme sans précedent, la Chine revendique le multilatéralisme.

La BAII est une jeune institution financière multilatérale, créée il y a plus de quatre ans. Elle respecte depuis toujours le multilatéralisme, en favorisant les discussions entre tous les membres et le partage des acquis de développement à tout le monde.

Sa venue dans le microcosme financier international a, en permanence, contribué à l’amélioration de la gestion économique à l’échelle mondiale.

Jusqu’à maintenant, la BAII a déjà fourni près de 20 milliards de dollars comme investissements dans le domaine des infrastructures en faveur de ses pays membres, dont le nombre est passé de 57 à actuellement 103.

Depuis sa création, il y a 4 ans, la BAII a multiplié des projets pour tenir ses engagements initiaux. Le projet de modernisation et de rénovation du système de desserte en énergie électrique au Bangladesh a profité à environ 12,5 millions de populations rurales à travers le pays. Elle a coopéré avec la Banque mondiale pour aménager des bidonvilles en Indonésie, un projet qui concerne directement 9,7 millions des Indonésiens. Le Pakistan a pu concrétiser son plan de construction de l’autoroute M4, avec le prêt de la BAII, réglant le problème de circulation routière, autrefois casse-tête des habitants de certaines régions du pays.

Quand l’épidémie du COVID-19 a fait son apparition, la BAII a immédiatement mis en place un « Fonds de rétablissement de la crise de l’épidémie du nouveau coronavirus » de 10 milliards de dollars, afin de soutenir les budgets en difficultés de ses pays membres. Cette somme a été revue à la hausse jusqu’à atteindre 13 milliards de dollars.

La BAII a fait preuve d’une flexibilité et d’une efficacité dans la gestion de la crise sanitaire mondiale. Une fois de plus, les défenseurs de l’unilatéralisme ont été contredits, car ce modèle de coopération ne va résoudre aucun problème.

Actuellement, le monde est confronté à une crise sanitaire et à un risque géopolitique croissant. Comment la BAII, fervent défenseur du système multilatéral international, peut-elle jouer un rôle dans la résolution des risques et des défis mondiaux et dans la promotion de la croissance économique ? A ce propos, le président Xi a avancé quatre propositions, résumées en quatre grands thèmes : « développement en commun », « évolution avec le temps », « haut standard » et « ouverture et inclusivité ».

Le président chinois a appelé à des efforts pour faire de la BAII « un nouveau type de plateforme de développement en phase avec notre temps », appelant ainsi la BAII à s’adapter au progrès et l’innovation des institutions financières mondiales, en termes de concept de développement, de modèle d’entreprises, de gouvernance institutionnelle, ainsi à diversifier les produits de financement.

Ces dernières années, les trois grandes agences de notation, Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch, ont toutes attribué à la BAII la note de 3A, soit au même niveau de crédit que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

Par ailleurs, le président chinois a proposé de faire de la BAII, « un nouveau modèle de coopération multilatérale », dans le respect du principe de « concertation, synergie et de partage ». Dès sa fondation en 2016, la BAII continue de gagner en qualité et en quantité. En plus des pays en développement, la BAII accepte également des pays développés comme le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne ou le Canada.

Tout porte à croire qu’à l’avenir, la BAII coopérera avec davantage de partenaires pour promouvoir et conduire la mondialisation économique dans une direction plus ouverte, inclusive, équilibrée et gagnant-gagnant.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email