Crise libyenne : Alger appelle à la relance du processus électoral  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Crise libyenne : Alger appelle à la relance du processus électoral 

Crise libyenne : Alger appelle à la relance du processus électoral 

L’Algérie a appelé encore une fois à la relance du processus électoral et au refus des différentes formes d’ingérences étrangères en Libye, qui sont à l’origine de l’instabilité de ce pays depuis 2011.

Intervenant ce lundi à Alger, en marge de sa rencontre avec le chef de la mission de soutien des Nations Unies en Libye, M. Abdoulaye Bathily, le ministre des Affaires étrangères M. Ahmed Attaf, a assuré que le processus électoral dans ce pays voisin nécessite un accompagnement de la communauté internationale avec un processus de réconciliation.

Selon Attaf, il faut mettre en place un consensus regroupant l’ensemble des parties libyennes dans le cadre d’un projet national et unificateur loin de toutes les divisions. Les entretiens du chef de la diplomatie algérienne avec le chef de la mission onusienne ont constitué une occasion pour évaluer justement l’avancement du processus politique en Libye.

L’Algérie plaide pour une réconciliation nationale, à travers la poursuite des efforts pour l’organisation d’élections en Libye. Il s’agit surtout de tenir un congrès de réconciliation nationale visant à éliminer les divergences et à produire un consensus global.  A ce propos, Attaf a déclaré que « l’Algérie appelle à concentrer les efforts pour faire aboutir ces deux processus en plus du maintien du cessez-le-feu et l’unification des institutions libyennes ». Deux axes que la communauté internationale devrait se concentrer à faire aboutir rapidement et à concrétiser sur le terrain.

Il a également affirmé que « la solution en Libye ne sera jamais militaire », ajoutant que l’Algérie « reste fidèle à son politique et à ses positions envers cette crise qui touche la sécurité et la stabilité d’un pays frère et voisin ».

Pleinement impliqué dans la recherche d’une solution à la crise actuelle dans ce pays, Alger n’a de cesse de renouveler ses appels à mettre fin aux ingérences étrangères politiques et militaires, aussi bien des Etats comme celles de la Turquie, des Emirats ou de l’Egypte, ou de groupes et milices. Ces ingérences ont été exacerbées par la profusion de groupes armées de différentes obédiences, des terroristes ayant combattu en Syrie aux milices soudanaises de Janjawid.   

Bien que certains de ces groupes ont décidé de quitter le territoire libyen, pour s’installer au Mali et au Burkina Faso, d’autres sont encore instrumentalisés par des parties étrangères et continuent de sévir dans certaines zones.

C’est sans doute pour toutes ces raisons que l’Algérie insiste sur le rôle de l’ONU, mais aussi sur l’implication de l’organisation de l’Union africaine, en rejetant complètement ces ingérences militaires et politiques, car elles sont le cœur du conflit et l’essence de la crise dans ce pays. D’ailleurs, Attaf l’a rappelé en indiquant que la crise libyenne ne se serait pas produite sans une intervention militaire étrangère et n’aurait pas duré sans l’intervention étrangère continue. Ce sont ces mêmes interventions dans les affaires intérieures qui ont contribué à alimenter la division entre les frères libyens.

Sur ce processus de paix, Alger insiste sur la voie des élections, avec la mise en place de conditions juridiques et politiques, comme la loi électorale et une révision constitutionnelle. Cette voie ne peut se réaliser qu’avec le maintien du cessez-le feu, la stabilisation des fondations de l’Etat libyen et l’unification des institutions.

A ce propos, Alger souligne qu’il fallait s’appuyer avant tout sur les décisions adoptées par le Conseil de sécurité et que les engagements issus des différentes conférences internationales devaient être respectés, en particulier la première et la deuxième conférence de Berlin.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email