-- -- -- / -- -- --
Monde Europe

Crise en Méditerranée orientale: Ankara et Athènes optent pour la voie diplomatique

Crise en Méditerranée orientale: Ankara et Athènes optent pour la voie diplomatique

Après des semaines de crise, Ankara et Athènes ont décidé mardi de baisser les tensions, choisissant la voie diplomatique pour régler les différends qui les opposent en Méditerranée orientale.

Les deux membres de l’Otan se déchirent à propos de gisements d’hydrocarbures.

«La Turquie et la Grèce sont prêtes pour commencer des pourparlers exploratoires » au sujet de la Méditerranée orientale, a affirmé la présidence turque.

Ces pourparlers ont été annoncés à l’issue d’une énième conférence téléphonique entre le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et la chancelière allemande, Angela Merkel, médiatrice entre les deux pays, à laquelle a pris part le président du Conseil européen, Charles Michel.

« L’élan visant à faire baisser les tensions et à exploiter les canaux de dialogue doit être appuyé par des mesures réciproques », a affirmé lors de la réunion M. Erdogan selon la présidence turque.

M. Erdogan a également adopté un ton plus conciliant dans son discours devant l’Assemblée générale annuelle de l’ONU lors duquel il appelé à un « dialogue sincère » pour résoudre le conflit avec la Grèce et l’Union européenne en Méditerranée.

« Notre priorité est de résoudre les conflits par un dialogue sincère, fondé sur le droit international et une base équitable, sans toute fois tolérer aucun diktat, harcèlement ou attaque », a déclaré le chef de l’Etat turc qui parlait par visioconférence.

Pour «donner une opportunité à la diplomatie», la Turquie avait rappelé au port le 13 septembre le navire de recherche, l’Oruç Reis, dont le déploiement en Méditerranée orientale avait porté la tension à son comble.

De son côté, la diplomatie grecque a indiqué que les pourparlers programmés auraient lieu « bientôt » à Istanbul sans préciser à quelle date.

Le dernier round de « pourparlers exploratoires » visant à régler leurs différends en Méditerranée orientale avait eu lieu en 2016.

La crise entre Ankara et Athènes a connu un nouveau rebondissement le 10 août, lorsque la Turquie a envoyé un navire de prospection sismique accompagné de navires de guerre dans les eaux entre la Grèce et Chypre.

Elle s’était aggravée fin août, lorsque les deux pays ont effectué des manœuvres militaires rivales. Pour appuyer leurs revendications sur les secteurs disputés en Méditerranée, la Turquie et la Grèce ont signé ces derniers mois des accords de délimitation maritime controversés, respectivement avec gouvernement libyen reconnu par les Nations unies et l’Egypte.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email