Crise au Soudan : L’Algérie appuie une résolution sur le cessez-le-feu – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Crise au Soudan : L’Algérie appuie une résolution sur le cessez-le-feu

Crise au Soudan : L’Algérie appuie une résolution sur le cessez-le-feu

L’Algérie a salué ce samedi l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution appelant à un cessez-le-feu immédiat au Soudan.

S’exprimant au nom du groupe A3+ (Algérie, Mozambique, Sierra Leone et Guyane), le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies, Amar Bendjama, a salué l’adoption de cette résolution, précisant qu’il s’agit d’une étape importante qui ouvrira la voie à un Soudan pacifique et stable.

« Nous pensons que cette résolution contribuera, sans aucun doute, de manière significative au bien-être de la population soudanaise », a souligné M. Bendjama dans une déclaration.

« Aujourd’hui marque une étape importante qui ouvrira la voie à un Soudan pacifique et stable, grâce à l’adoption par le Conseil de sécurité de cette même résolution appelant à un cessez-le-feu pendant le mois sacré du ramadhan », a-t-il poursuivi.

« Cette action décisive reflète un engagement collectif à promouvoir la paix et la stabilité dans le pays pendant cette période sacrée. Nous espérons donc que les acteurs soudanais saisiront cette occasion pour déposer les armes et créer une atmosphère propice au dialogue, à un meilleur accès humanitaire et à une cessation des hostilités, afin d’avancer collectivement sur une voie propice à un avenir pacifique », a enchaîné M. Bendjama.

Pour rappel, l’Algérie avait appelé les belligérants au Soudan à un cessez-le-feu à l’occasion du ramadhan. S’exprimant au nom des membres A3+, au cours d’une réunion, jeudi dernier, de l’Assemblée générale de l’ONU sur la situation au Soudan, M. Bendjama, après avoir déploré la non-résolution de la crise dans ce pays après près d’un an et la détérioration de la situation humanitaire, a appelé les parties au conflit à saisir le mois sacré du ramadhan afin de déclarer un cessez-le-feu immédiat et privilégier la voie du dialogue.

« Face à cette situation qui se détériore, nous voulons saisir l’occasion de cette réunion pour lancer un appel urgent à tous les acteurs soudanais pour qu’ils déclarent un cessez-le-feu immédiat afin d’atténuer les souffrances des hommes, des femmes et des enfants soudanais innocents. Avec le secrétaire général, nous appelons les parties soudanaises à mettre de côté leurs divergences et à considérer l’opportunité du mois sacré du ramadhan, un mois de paix, pour s’engager sur la voie de l’apaisement et de la retenue pour une paix durable au Soudan », a-t-il plaidé.

Abordant la situation humanitaire au Soudan, M. Bendjama a indiqué que le pays fait face « à la plus grande crise de déplacement au monde, avec un risque élevé d’insécurité alimentaire aiguë menaçant des millions de Soudanais, en particulier au Darfour ».

A cet égard, les membres A3+ « saluent l’annonce de la décision des autorités soudanaises de faciliter l’accès humanitaire à travers plusieurs points de passage frontaliers, tels que Tchad-Tina-Darfour, y compris la facilitation des vols humanitaires accédant aux aéroports d’Al Fasher, Kadugli et Al Obeid ». « Nous encourageons la poursuite des engagements entre OCHA et les autorités soudanaises », a ajouté M. Bendjama.

Pour les membres A3+, « la tenue d’une conférence humanitaire internationale à Paris, en avril prochain, est également une initiative louable, censée offrir l’occasion d’obtenir des engagements clairs de la part des acteurs soudanais et de la communauté internationale pour améliorer la situation humanitaire sur le terrain », a-t-il relevé.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email