-- -- -- / -- -- --
Nationale

Crise au FLN: Baâdji fait de la résistance

Crise au FLN: Baâdji fait de la résistance

C’est une démonstration de force de la part de Abou Fadhl Baâdji, le secrétaire général du FLN contesté par des centaines de membres du comité central. Ce dimanche le siège du parti à Hydra, sur les hauteurs de la capitale, a connu un grand rassemblement de soutien de la part de dizaines de partisans du SG du FLN. Ils ont dénoncé le “coup de force” de jeudi dernier et refusé l’annonce de la vacance de poste du SG ainsi que le retrait de confiance décidé par les membres du CC.

Venus de plusieurs wilayas du pays, mobilisés depuis le week-end, les défenseurs de Baâdji lui ont ainsi réitéré leur soutien, lui demandant de poursuivre sa mission, rejetant la décision prise par le comité central et le procès-verbal dûment signé par un huissier de justice, validant la signature de 297 membres.

Sur la page Facebook du vieux parti, le communiqué est triomphant : ” Des militants, des parlementaires (députés et sénateurs), des mouhafedhs et des présidents de comités de transition sont venus soutenir le frère Baâdji Abou Fadhl”.

Aucun incident n’a été signalé aux abords du siège durant cette matinée très mouvementée.

Le SG n’a pas perdu son temps pour convoquer la centaine de députés de son parti à l’Assemblée populaire nationale. La rencontre s’est donc déroulée hier avec le groupe parlementaire, au siège du parti, en dépit des risques de confrontation avec ses détracteurs. A l’ordre du jour de cette réunion, les débats sur la présentation du plan d’action du gouvernement du Premier ministre Aymen Benabderrahmane.

Ces derniers annonçaient pour ce dimanche une nouvelle réunion de la Coordination nationale provisoire, qui devrait entériner un certain nombre de décisions organiques. Mais il semblerait que la démarche n’ait pas eu lieu. Des sources évoquent un report ou une annulation pour éviter des incidents devant le siège du parti. Des membres du mouvement de contestation parlent de plaintes et de rapports à adresser au ministère de l’Intérieur, à celui de la Justice ainsi qu’aux tribunaux sur la situation de Baâdji.

D’ailleurs, le président du groupe parlementaire du FLN à l’APN a été destinataire d’une missive concernant cette affaire, lui signifiant de ne pas reconnaître le SG et de ne plus respecter ses instructions. Même le président de l’APN, Boughali, a été informé par la Coordination nationale du retrait de confiance à Baâdji, lui annonçant que la réunion qui devrait avoir lieu au siège du Parlement serait illégale.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email