-- -- -- / -- -- --
Nationale

Création d’un pôle industriel de la chaussure à Médéa

Création d’un pôle industriel de la chaussure à Médéa

La relance de l’activité du secteur de la chaussure qui a souffert de nombreux facteurs défavorables aggravés par plusieurs mois de crise sanitaire, est une priorité pour les promoteurs de l’industrie de la chaussure qui préconisent la création d’un pôle industriel dédié à la chaussure à Médéa.

La concrétisation du projet tient surtout à l’existence de l’important tissu de fabriques de chaussures et de cuir de la wilaya et a sa localisation stratégique de par sa position géographique. La création d’un pôle industriel sera étoffée par le nombre d’unités que compte la wilaya de Médéa où sont recensées 107 fabriques de chaussures de différentes tailles enregistrées au registre de commerce, dont 28 unités spécialisées dans le domaine de la semelle et la chaussure en plastique tels que boots et claquettes, selon M. Benrekia Mohamed, Président de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Médéa.  Actuellement oscillant autour de 12 millions de paires de chaussures par an, la production moyenne locale devra être substantiellement augmentée pour atteindre 48 millions de paires afin d’arriver à satisfaire les besoins du marché national, selon le même responsable.  Mais pas seulement, il y a nécessité de “positionner la chaussure locale médéenne sur les marchés extérieurs après les opérations d’exportation réalisées au titre des années 2018 et 2019, ayant permis l’expédition de 120.000 paires pour un montant de 140 000 euros à des clients étrangers”.

Ainsi, Médéa possède tous les atouts pour devenir un pôle industriel, eu égard à son tissu de fabriques de chaussures et de cuir et sa localisation stratégique, située à la porte du sud et de la transsaharienne menant vers les pays africains, selon le ministre du commerce, Kamel Rezig. L’industrie de la chaussure a fait l’objet de plusieurs a fait l’objet de tentatives de la part des professionnels et des autorités pour son redressement et sa labellisation devant la faire sortir de l’ornière depuis l’ouverture du marché à la concurrence des produits importés des différents marchés mondiaux.

Le projet de création d’un pôle spécialisé dans la fabrication de chaussures et des activités des peaux et cuirs dans la zone d’activités à Draa Smar, a été lancé en 2011, dans la perspective d’élargir la gamme des produits à la production de vestes, sacs, cartables, etc. La réorganisation de la filière par la création d’un cluster par la mobilisation du potentiel existant a été le projet avancé par des professionnels en 2017, mais dont les promoteurs n’ont pas trouvé l’assistance attendue des pouvoirs publics. Est-ce que l’essor de l’industrie de la chaussure sera effectif après la déclaration du ministre du commerce ? Ce dernier avait demandé aux responsables locaux de la CCI et de la direction du commerce “d’accompagner la profession pour l’accomplissement des formalités réglementaires concernant la marque déposée et pour la mise en place du code barre dans l’objectif de gagner la bataille du marché intérieur. C’est le préalable pour gagner la bataille des marchés extérieurs, notamment la région Afrique avec 52 Etats”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email