-- -- -- / -- -- --
Nationale

Naissance de l’Organisation nationale des retraités algériens

Naissance de l’Organisation nationale des retraités algériens
Une organisation ouverte à tous les secteurs

Un première du genre depuis l’Independence, l’organisation nationale des retraités algériens (ONRA) a vu le jour ce dimanche à l’issue  d’une assemblée constitutive tenue à la maison des jeunes d’El Harrach à Alger à laquelle ont pris des représentants de plusieurs wilayas du pays, a constaté sur place le Jeune Indépendant.

Longtemps considérés comme une catégorie sociale « mineure », les retraités vont désormais acquérir une relative visibilité sociale. Ils disposent aujourd’hui d’outils d’expression qui regroupe des retraités affiliés à la CNR en ayant pour ambition de brasser, les retraités de tous les secteurs d’activité du pays.

Convaincue que le retraité est une ressource utile, devant être reconnue, pour le développement du pays à travers son expertise et son savoir-faire, Mme Hribi Fatma Zohra, ex-sous-directrice des finance et de recouvrement à la CNAS , élue présidente de l’Organisation, souligne au Jeune Indépendant que « la profession se termine mais la vie continue pour le retraité mais tout en étant utile pour sa société et sans environnement ». Elle espère  que l’organisation naissante servira d’assise active au sein de la société civile en Algérie, travaillant à la fois pour l’intérêt des retraités, sur tous les plans, et pour la société.

Elle souligne que la vision des initiateurs de l’ONRA est celle des retraités algériens toutes catégories professionnelles et tous les secteurs d’activités confondus et en associant à leur action tous les acteurs économique et administratifs.
En marge de l’assemblée générale constitutive pour élire les membres du bureau exécutif, Mme Hribi a affirmé que les retraités algériens sont disposés à s’engager dans le bénévolat, si l’État met en place un dispositif d’accompagnement.

Néanmoins, elle reconnait que le retraité algérien à aussi de nombreuses préoccupations, notamment, sur le plan sanitaire et sur le plan du pouvoir d’achat, sans parler du besoin d’être reconsidérer et de ne pas se sentir effacé de la société. Beaucoup ont pris leurs retraites en étant encore jeunes, certains par anticipation, alors qu’ils sont encore en bonne santé et peuvent apporter une plus-value au pays en ces moments de crise.

Et c’est dans cet esprit que l’idée de créer l’ONRA a germé au sein d’un groupe de retraités qui se sont connus sur les réseaux sociaux, précisément, sur la page Facebook de la CNR, où ils avaient l’habitude de débattre de leurs réoccupations entant que retraités.
« C’est à partir de là qu’on s’est dit pourquoi pas ne pas se réunir sous la bannière d’une organisation officielle et transformer ces débats de réseaux sociaux en de véritables objectifs à atteindre tout en les concrétisant par des actions concertées », a souligné la présidente de l’ONRA.

Cette dernière veut qu’à travers la création d’une entité représentant les retraités algériens, de les rendre utile dans la société à travers la valorisation de leurs compétences et de leurs expériences pour a compagne bénévolement ceux qui en ont besoin.

Pour sa part, M. Boufelfel Noureddine, ancien cadre supérieur  au centre de Recherche Nucléaire de Draria et à Tamanrasset et membre du bureau exécutif de l’ONRA, a tenu à expliquer la condition du retraité après une vie active et a évoqué les motivations qui ont présidé à la création de leur association.

« Depuis Novembre 2019 et après plusieurs mois d’études, de préparation afin de parvenir à regrouper autour de l’organisation, un nombre important de retraité, désireux, faire partie du groupe de séniors, sous la casquette d’une association qui aura les prérogatives de porter haut, leur préoccupations », a-t-il souligné.

« Ce rassemblement ne va pas uniquement servir de cadre pour les retraités mais également pour les employés encore en activité qui s’apprêtent à franchir le pas de la retraite en trouvant à leur disposition une organisation qui les accompagnera dans  cette démarche souvent difficile», a indiqué M. Boulfelfel en précisant que le retraité est souvent livré seul à une transformation qui lui est inconnue.

L’organisation nationale des retraités algériens ( ONRA) vise de manière générale à sensibiliser, organiser, encadrer et mobiliser la classe ouvrière retraités et les autres catégories de retraités, afin de les bien représenter cette frange de la société et et porter haut leurs préoccupations , économiques, sociales et leurs droits et intérêts culturels et moraux, améliorer leurs retraites et leur cadre de vie.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email