-- -- -- / -- -- --
Nationale

Création de chaînes TV :L’arrêté d’appel à candidature sera réétudié, selon Kaouane

Création de chaînes TV :L’arrêté d’appel à candidature sera réétudié, selon Kaouane

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, s’est dit satisfait de la « bonne » préparation technique et professionnelle des médias publics à l’occasion de la couverture de la campagne
des élections locales, mettant en exergue l’importance de cette échéance électorale dans la vie nationale, comme il a loué les médias publics qui assurent leur mission de service public
avec « professionnalisme ».

Le ministre a fait ces déclarations hier lors de la célébration du 55e anniversaire du recouvrement de la souveraineté sur la Télévision et la Radio, au siège de la Télévision et de la Radio nationales. Pour marquer cet événement Kaouane a rendu hommage aux martyrs de la révolution, rappelant le message du président de la République à l’occasion de la Journée nationale de la presse qui est, a-t-il souligné, « une feuille de route », notamment dans son aspect de la défense de « la réputation et des intérêts » du pays.

Il a appelé les journalistes de la télévision et de la radio à être « au diapason des défis de l’heure », pour contribuer au « progrès et à la construction » de l’Algérie.

Interrogé sur « l’exclusion » de la Chaîne III et de Canal Algérie de l’expression directe des candidats comme ça se faisait précédemment, Kaouane a indiqué que « ce n’es pas une exclusion, mais juste de l’aspect expression directe pour être en conformité avec la loi, puisque c’est les deux langues nationales et officielles qui sont utilisées dans le cadre de l’expression directe ».

Il a expliqué que la Chaîne III et Canal Algérie pouvaient diffuser dans ces deux langues l’expression directe, précisant qu’il y avait tous les autres segments pour contribuer à la campagne électorale, notamment les différentes émissions, les reportages et les couvertures.

Interpellé par une journaliste de la Radio nationale sur le « blocage » de l’évolution de carrière dans leur entreprise, Kaouane a appelé au « dialogue et à la concertation » entre les différentes parties, ajoutant : « Adressez-moi toutes les correspondances nécessaires.

Il faut que je connaisse l’information, nous étudierons (cette question) avec sérieux avec toutes les parties concernées. » Les travailleurs de la Radio et de la Télévision algériennes ont organisée une cérémonie grandiose en présence de l´ancienne et de la nouvelle génération de responsables, de journalistes, de techniciens et d´animateurs.

Des figures connues du monde artistique, pour célébrer une date qui rappelle le défi relevé par une poignée de journalistes et de techniciens algériens après le départ massif des Français au lendemain d’une indépendance chèrement acquise.

Un départ en guise de protestation contre le remplacement du drapeau français par l’emblème national sur le bâtiment. Ils s’attendaient à ce que l’entreprise cesse de fonctionner, mais la détermination, le sérieux et la rigueur de cette génération, qui a fait preuve d’un grand professionnalisme, ont fait que le service continue. Une cérémonie de recueillement à la mémoire des martyrs de la Révolution a eu lieu hier samedi au siège de la Radio.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email