-- -- -- / -- -- --
Sports

CRB 1 – MCO 0 : Le Chabab s’offre une bouffée d’oxygène

CRB 1 – MCO 0 : Le Chabab s’offre une bouffée d’oxygène

Sur une pelouse fraîchement placée et devant un nombreux public, le CRB a réussi à se racheter de son dernier revers en disposant du MCO par la plus petite des marges, un succès qui libèrera les joueurs belouizdadis sur le plan psychologique contrairement aux gars d’El Bahia qui accuseront un coup dur sur le plan mental.

Cette confrontation entre deux équipes ayant entamé mal le championnat en concédant une défaite s’annonçait compliquée car Belouizdadis et Hamraoua étaient tenus par l’obligation du résultat pour éviter de sombrer dans une spirale de contre-performances. Les hommes du coach français, Zvunka, poussés par une forte galerie ont appuyé sur le champignon dès le coup d’envoi de la rencontre pour prendre une option et se prémunir d’une mauvaise surprise. Mais c’était sans compter sur la stratégie mise en place par l’entraîneur oranais CEO qui a verrouillé les espaces grâce à un bloc défensif très bas : un plan visant à créer des espaces dans la défense du Chabab et les exploiter par des contres pour faire le break mais Cherfaoui et consorts veillaient au grain. Eu égard à la tactique concoctée par les visiteurs les Rouge et Blanc de Laâquiba ont dominer les débats se créant plusieurs opportuné sans arriver à les fructifier car il manquait ce dernier geste, voire cette dernière passe.

Alors que le premier half s’acheminait sur le score de parité et au terme d’une situation standard, l’ex. usmiste Djediat surgit au milieu de la défense oranaise reprenant victorieusement le cuir, le logeant au fond des bois du gardien Belarbi à la dernière minute de la première mi-temps. Un but qui intervient à un moment crucial, c’est-à-dire le retour aux vestiaires pour la pause citron puisque N’Gomo et ses camarades bénéficieront d’un réconfort psychologique pour entamer la seconde n- temps avec plus de confiance.

A contrario, Bezaz et ses équipiers auront reçu un coup dur, et ce but pourrait les démoraliser, ce qui amènera le coach à remobiliser ses troupes pour refaire leur petit retard.

Boukacem, assurance tout risque

Comme il fallait s’y attendre, c’est la formation d’El Hamri qui a pris les rênes du match en acculant les gars de Laâquiba dans leurs derniers retranchements dans le souci d’égaliser. Mais c’était sans compter sur la présence du portier Boukacem qui a réussi des arrêts décisifs face aux rushs oranais. D’ailleurs, la belle prestation du gardien du Chabab lui a permis de marquer des points et du coup met son camarade Asselah, blessé, en difficultés. Comme dit l’adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». La peur de faillir a poussé Sellami et ses coéquipiers à reculer pour préserver leur maigre avantage : une stratégie qui a failli leur être fatale car une seconde contre-performance pourrait corser davantage leur situation. L’essentiel pour la bande à Zvunka c’est les trois points qui les remettront en confiance, et il faut dire que les changements opérés par le technicien français dans sa composante par rapport au premier match ont donné leurs fruits. Quand bien même il aurait du pain sur la planche pour façonner une équipe performante capable de répondre aux attentes des supporters belouizdadis.

Les Hamraoua et l’éternel cauchemar du purgatoire

Il semblerait que les saisons passent et se ressemblent pour un club aussi prestigieux que le MCO qui a des traditions dans le championnat national puisque le club cher d’El Bahia avec tous les changements qui se sont opérés tant au niveau de la gestion, du staff et du recrutement, les choses ne semblent pas avancées. En effet, après deux journées, les protégés du coach CEO concèdent deux défaites de suite et ferment la marche au classement, un début catastrophique qui risque de fragiliser l’équipe mentalement et se répercutera sur les résultats. Tout ce que l’on peut dire est que le Mouloudia d’Oran est en passe de vivre le calvaire de l’exercice dernier à moins que CEO ait dans son sac la solution magique pour sortir le club du fond des ténèbres et le hisser plus haut comme il l’a démontré la saison écoulée avec l’Arba.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email