Crash d’un hélicoptère transportant le président iranien – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

Crash d’un hélicoptère transportant le président iranien

Crash d’un hélicoptère transportant le président iranien

Un hélicoptère transportant le président iranien, Ebrahim Raïssi, est introuvable après un « atterrissage brutal » en urgence dans une zone montagneuse et rurale près de la frontière entre l’Iran et l’Azerbaïdjan, dimanche 19 mai.

Les secours n’ont pas encore pu atteindre le lieu où se trouve l’appareil, alors que la météo est très nuageuse selon de premières images de l’opération diffusée par l’agence de presse Fars.

Ebrahim Raïssi rencontrait, dimanche matin, son homologue Ilham Aliev à l’occasion de l’inauguration d’un barrage sur la rivière Araxe, proche de la préfecture iranienne de Khoda Afarin, le long de la frontière avec l’Azerbaïdjan.

Lors du trajet de retour, alors que le convoi se dirigeait vers la ville de Tabriz, où le président devait visiter une raffinerie de pétrole, l’un des appareils a procédé à un « atterrissage brutal » en urgence, selon plusieurs médias, dont Tasnim News et Jam Jam Online.

Les deux autres hélicoptères du convoi présidentiel ont pu poursuivre leur trajet sans encombre. Le ministre de l’intérieur, Ahmad Vahidi, a confirmé ces premiers éléments à la télévision.

Sur la chaîne Khabar, M. Vahidi a déclaré être en attente de l’arrivée des secours dans la zone de l’atterrissage, dont la progression a été entravée par une météo très nuageuse – ce que semblent confirmer de premières images diffusées par l’agence Fars.

Outre Ebrahim Raïssi, la présence du ministre des affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian et du gouverneur de la région de l’Azerbaïdjan oriental, Malik Rahmati, ainsi que de plusieurs autres personnes dans l’hélicoptère est mentionnée par plusieurs médias iraniens.

Il a également affirmé qu’une communication avait pu être établie avec l’appareil, avant de sous-entendre que les échanges n’étaient plus possibles du fait des conditions météorologiques difficiles dans la région.

Selon l’agence ISNA, l’atterrissage se serait déroulé dans les environs de la forêt de Dizmar, une zone rurale et montagneuse qui borde la frontière entre l’Iran et l’Azerbaïdjan.

L’agence de presse Fars relayait, dimanche après-midi, de premiers appels à la prière pour le président iranien dans la ville de Mechhed.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email