-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Covid-19 : une situation épidémiologique inquiétante 

Covid-19 : une situation épidémiologique inquiétante 

L’inquiétude exprimée, ici et là, sur le rebond des contaminations au coronavirus est aussi partagée par le ministre de la Santé. Sans vouloir être alarmiste, il a exprimé ses appréhensions quant à l’évolution de la situation épidémiologique dans le pays. Les mises en garde des professionnels de la santé et des autorités sanitaires se multiplient alors qu’un reconfinement total est écarté.

Le relâchement total dans le respect des mesures barrière est pointé du doigt. Il serait à l’origine de l’augmentation des contaminations ces derniers jours. Les chiffres annoncés quotidiennement par le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus n’augurent rien de bon. Le nombre de cas de nouvelle contamination grimpe alors que le nombre des décès reste plus ou moins stable. 250 nouveaux cas ont été enregistrés les dernières 24 heures. Plus de 30 patients sont, par ailleurs, admis aux unités de soins intensifs. La situation sanitaire est qualifiée par le ministre de la Santé d’inquiétante. Intervenant sur le plateau de la télévision publique, vendredi soir, Abderahmane Benbouzid a indiqué que la situation sanitaire dans le pays n’est pas dramatique, comparée à d’autres pays, mais les appréhensions demeurent quant à l’évolution du virus. Il a en outre déploré le relâchement dans le respect des gestes barrière. Un comportement qu’il a eu à constater lors de ces visites dans certaines wilayas du pays, où il a relevé «un relâchement de la part des citoyens qui ne portent pas de masques de protection ». Selon lui, l’une des raisons de l’augmentation du nombre de cas de contamination par le coronavirus est l’apparition de nouveaux clusters dans certaines wilayas, à l’instar de Jijel et Msila.

L’Algérie fait-elle face à une deuxième vague, comme c’est le cas dans plusieurs pays dans le monde ? Si cette tendance haussière persiste et dure dans le temps, on parlera sans doute d’une seconde vague de contamination. Le ministre de la Santé qui, il y à peine une semaine, a affirmé que l’augmentation des cas ces derniers jours n’était pas synonyme de deuxième vague, n’a pas écarté l’éventualité d’une deuxième vague si le nombre de contaminés augmentait durablement. Un scénario tant redouté, notamment par les professionnels de la santé qui appréhendent cette situation, surtout qu’ils se remettent à peine d’une longue période d’activité intense, en sus d’avoir perdu une centaine des leurs. En effet, plus de 7 000 professionnels de la santé ont contracté le coronavirus et 103 sont décédés.  La surcharge des services COVID et la saturation des services de réanimation sont aussi à envisager, comme ce fut le cas les deux premiers mois de la pandémie. Le niveau d’alerte doit-il être élevé ? Doit-on anticiper et prendre, dès à présent, des mesures adéquates pour éviter la reproduction du même scénario ?

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email