-- -- -- / -- -- --
Monde

Covid-19: Les écœurantes sanctions US contre l’Iran

Covid-19:  Les écœurantes sanctions US contre l’Iran

Alors que tous les pays sont confrontés à la terrible pandémie de coronavirus, la situation est encore pire en Iran où les sanctions US entraînent un manque de médicaments et de fournitures humanitaires. Non seulement ces sanctions sont illégales, non seulement Washington ment sur ces sanctions, mais le secrétaire d’État US Mike Pompeo ajoute l’insulte à l’injure en proposant une aide aux Iraniens.

En cette période de crise mondiale, comme en témoigne l’épidémie de coronavirus, il est réconfortant de constater la compassion et la solidarité qui unissent tous les êtres humains. La Russie, qui a été jusqu’à présent relativement épargnée par la maladie, enverrait 50.000 kits de test en Iran pour détecter le virus. La République islamique a enregistré plus de 300 décès jusqu’à présent et il y a des craintes que de nombreux autres décès ne surviennent dans les prochaines semaines, alors que la maladie aux allures de grippe se répand dans toutes les provinces.
Au même moment, la Chine – où l’épidémie est apparue en décembre – envoie des milliers de ventilateurs, de respirateurs et d’autres équipements vers l’Italie, qui est devenue le pays d’Europe le plus touché par la maladie. En contraste frappant avec ces actions humanitaires internationales, les États-Unis continuent d’imposer des sanctions économiques écrasantes à l’Iran dans le cadre de leur politique de « maximum pressure » (NdT : pression maximale).
Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a appelé cette semaine le reste du monde à exiger la levée des sanctions américaines, car elles entravent la lutte contre le Covid-19 en Iran.
Washington affirme que ses sanctions contre l’Iran ne visent pas spécifiquement les médicaments et les fournitures humanitaires destinés au pays. Mais cette affirmation est un sophisme cynique. Même l’organisation américaine Human Rights Watch – généralement peu critique envers la politique étrangère américaine – a déclaré que les sanctions frappent effectivement les services de santé publique iraniens.
Un arrêt de la Cour internationale de Justice des Nations unies datant d’octobre 2018 a également conclu que les sanctions américaines étaient illégales, en particulier parce qu’elles empêchent l’Iran d’importer des fournitures humanitaires vitales.
Il y a deux semaines, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que son pays offrirait une aide humanitaire à l’Iran pour affronter la crise du coronavirus si Téhéran en faisait la demande. M. Pompeo a déclaré que les États-Unis « se tiennent aux côtés du peuple iranien ».
Le président iranien Hassan Rouhani a par la suite rejeté l’ »offre » de Washington, la qualifiant de coup de propagande sournois. Il a déclaré que si Washington se souciait vraiment du peuple iranien, il révoquerait immédiatement ses sanctions économiques qui restreignent tous les secteurs industriels, y compris les banques et le transport maritime.
Toute personne impartiale serait d’accord avec le président Rouhani. Qu’y a-t-il de charitable à étrangler un pays pour ensuite lui offrir un répit superficiel ? C’est comme si on asphyxiait un prisonnier et qu’on le laissait respirer pendant quelques secondes avant de continuer à le torturer.
L’administration Trump a réimposé des sanctions américaines paralysantes à l’Iran en mai 2018 après que les Américains ont décidé de se débarrasser des accords internationaux sur le nucléaire. Comme l’indique clairement l’arrêt de la CJI cité plus haut, ces sanctions sont illégales. Une fois de plus, il faut bien l’admettre : la politique américaine envers l’Iran est illégale.

L’étranglement économique américain a réduit les exportations mondiales de pétrole de l’Iran, plongeant l’économie du pays dans la tourmente. Même avant que l’épidémie de coronavirus n’apparaissent, les Iraniens ont été privés de médicaments vitaux en raison d’un pouvoir d’achat à l’importation insuffisant et d’une inflation galopante. Un nombre incalculable de patients sont morts par manque de médicaments pour le traitement du cancer et d’autres maladies mortelles, tout cela à cause du blocus américain sur le pays.
Mais du point de vue des Américains, tout cela va être planifié dans le cadre d’une « pression maximale » pour inciter au changement de régime.
La prétendue préoccupation du président Trump et de son administration pour le peuple iranien est tout simplement écœurante. Malheureusement, le reste du monde peut toujours s’insurger contre la barbarie des sanctions économiques infligées à l’Iran par les États-Unis. La lenteur et le nombre de décès quotidiens de personnes qui périssent par manque chronique de médicaments peuvent être occultés en raison de la nature apparemment abstraite de ces décès. Cependant, avec le coronavirus qui s’attaque maintenant à l’Iran, il devient soudain clair à nouveau à quel point la politique américaine envers ce pays est monstrueuse. Quels que soient les fantasmes de la propagande américaine à propos de l’Iran, il n’y a absolument aucune justification pour donner des coups de pied à des innocents malades quand ils sont à terre. Washington appelle l’Iran « l’État terroriste numéro un dans le monde ». Qu’est-ce que cela dit des États-Unis quand ils étouffent une nation qui essaie de combattre une maladie qui peut tuer des milliers de personnes ? En fin de compte, c’est un prêté pour un rendu. Les craintes que le virus Covid-19 n’explose aux États-Unis s’amplifient, principalement en raison des années de sous-financement des services de santé publique. Pendant des années, les gouvernements américains successifs se sont pliés aux exigences de l’élite fortunée, tandis que la majorité de leurs citoyens se sont enfoncés dans la pauvreté et le dénuement.
Les autorités américaines sont loin d’être prêtes à faire face à la crise humanitaire imminente, selon les médecins et les aide-soignants américains.

L’insensibilité des gouvernements américains successifs à l’égard de l’Iran – et en particulier sous la présente administration Trump – est une insensibilité démontrée à l’égard de tous les êtres humains, y compris les citoyens américains ordinaires. Et la vile politique américaine récoltera ce qu’elle a semé.

*Finian Cunningham a beaucoup écrit sur les affaires internationales, avec des articles publiés en plusieurs langues. Il est titulaire d’une maîtrise en chimie agricole et a travaillé comme rédacteur scientifique pour la Royal Society of Chemistry, à Cambridge, en Angleterre, avant de poursuivre une carrière dans le journalisme de presse. Pendant près de 20 ans, il a travaillé comme rédacteur en chef et auteur dans de grands organismes de presse, notamment The Mirror, Irish Times et The Independent.
Source: Investig’Action.net

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email