Covid-19: Le sous variant d’Omicron BA5 se propage en Algérie – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Covid-19: Le sous variant d’Omicron BA5 se propage en Algérie

Covid-19: Le sous variant d’Omicron BA5 se propage en Algérie

C’est le sous-variant d’Omicron, BA5, qui est à l’origine de l’augmentation des contaminations au coronavirus constatée ces derniers jours en Algérie. L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a affirmé que ce nouveau sous-variant d’Omicron a été détecté dans certaines wilayas du pays. Ce dernier a progressivement remplacé le sous-variant BA2 qui circulait jusque-là, selon l’IPA qui prédit une augmentation des cas les prochains jours.

Les bilans quotidiens des contaminations au coronavirus publiés par ministère de la Santé ont en effet fait état d’une légère augmentation des nouveaux cas testés positifs au coronavirus. Une situation qui a interpellé les professionnels de la santé et spécialistes, lesquels ont appelé à la nécessité de revenir à l’application des protocoles sanitaires et au respect des mesures préventives, jusque-là abandonnés par une grande partie de la population.

L’IPA a donné plus de détails sur cette situation. Dans un communiqué rendu public le dimanche soir, l’Institut Pasteur confirme la circulation du sous variant d’Omicron, le BA5, à l’origine du rebond épidémique dans plusieurs pays du monde, notamment la France.

Dans le cadre de sa mission de surveillance de la circulation du virus SARS-CoV2, l’IPA a fait savoir que « depuis le mois juin, un nouveau sous-variant d’Omicron, le BA5, a été détecté dans certaines wilayas de notre pays, qui a progressivement remplacé le sous-variant BA2 qui circulait jusque-là ».

Cela, a-t-on noté, après l’accalmie et un déclin de l’activité virale qui a été enregistré, depuis la dernière vague des contaminations, le mois de janvier passé, due à la circulation du variant Omicron et notamment le sous-variant BA1 puis le sous-variant BA2.

L’IPA a affirmé que « l’augmentation de l’intensité de circulation du BA5 à partir de la semaine du 03 juillet a été corrélée à une légère hausse des cas de Covid-19, au cours de ce mois tel qu’observé dans les pays où la circulation de ce sous-variant est en cours », évoquant une augmentation des cas les jours à venir.

« Il n’est pas surprenant de constater une augmentation des cas dans les prochains jours, cela fait partie du cycle d’évolution des virus », a précisé l’IPA qui cite les symptômes les plus fréquents d’infection par ce sous-variant. Il s’agit de la fatigue, la toux, la fièvre et les maux de gorge et de tête avec une durée des symptômes plus longue, qui peuvent mettre de 7 jusqu’à 10 jours pour disparaître.

L’IPA qui précise que « les personnes infectées par les précédents sous-variants d’Omicron (BA1 et BA2) peuvent être contaminées une deuxième fois par le sous-variant BA5 », appelle à la vigilance et à la nécessité d’observer les mesures du protocole sanitaire adopté depuis le début de la pandémie Covid-19.

Il faut dire que la propagation de ce sous variant à l’origine d’une nouvelle vague de contaminations dans plusieurs pays du monde, a interpellé les autorités de ces pays qui ont sonné la reprise de la vigilance. En France par exemple, le port du masque qui n’est plus obligatoire depuis le mois de juin passé, est désormais conseillé dans les transports.

Chez nous, les appels à la vigilance se multiplient et la réouverture des services COVID au niveau des hôpitaux devra être discutée très prochainement, pour faire face à une éventuelle reprise de l‘épidémie.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email